Vous voulez utiliser votre main pour prouver votre identité ? Devenir un meilleur skieur sans entrainement ? Essayez ceci.

Il y a maintenant d’innombrables façons pour nous d’augmenter notre corps, certaines aussi méritoires que l’implantation d’une puce sous votre peau ou aussi simples que l’installation d’un appareil orthopédique informatisé pour les genoux.

Techreview a dressé une liste pour vous présenter certains des produits les plus intéressants qui peuvent vous aider à vous améliorer de la tête aux pieds – que vous soyez intéressé par le biohacking sérieux ou que vous souhaitiez simplement tester quelques technologies portables.

C’est aussi bluffant qu’intéressant.

1

La chose : VivoKey Mini

Le créateur : Amal Graafstra

Souhaite augmenter votre : identité numérique

En 2013, lorsqu’Amal Graafstra a commencé à vendre la technologie RFID implantable (le pendant à la NFC), ses clients étaient un groupe de niche, principalement des biohackers autoproclamés. Mais au cours des deux dernières années, il a suscité l’intérêt d’un plus grand nombre de consommateurs à implanter des appareils électroniques dans leur corps.

Dans l’espoir de plaire à toutes ces personnes, il a créé une puce NFC, (near-field communication : ce que fait déjà votre téléphone en comptant vos pas, et bientôt la SNCF pour dématérialiser tous vos billets de transports – oui, c’est une exclu) appelée VivoKey Mini, qui peut être implantée dans votre main et qui agira comme un jeton sécurisé pour vous aider à prouver votre identité lorsque vous vous connectez à votre compte bancaire en ligne – agissant dans le cadre d’un processus d’authentification à deux facteurs où vous la scannez avec un lecteur NFC sur un smartphone, par exemple.

Comment ça marche : Après avoir reçu un VivoKey Mini implanté (c’est un cylindre, deux millimètres de diamètre et 12 millimètres de long, qui peut être injecté dans votre corps), vous aurez besoin de le scanner avec le lecteur NFC sur un smartphone, ce qui vous inciterait à installer une application. Ensuite, vous pourrez établir un profil d’identité avec des choses comme votre nom et votre photo, de sorte que toute personne qui a scanné votre main avec un lecteur NFC à l’avenir pourrait voir cette information.

Vous pourrez également vous connecter à certains services en ligne (tels que WordPress) de sorte qu’en scannant la puce dans votre main avec votre smartphone pour pourriez vous connecter à votre compte.

Pour que cela fonctionne, disons, avec votre banque ou votre carte de crédit, Graafstra devra forger des partenariats ; il serait d’ailleurs en pourparlers avec certaines sociétés financières.

Disponibilité : Une première version de la VivoKey Mini devrait sortir fin août ou début septembre.

Prix : On s’attend à ce qu’il en coûte 99 $.

  • Expertise technique requise (smartphone, codeur, biohacker brillant) : un codeur.
  • Niveau d’engagement (entre faible, moyen, élevé) : Élevé, puisque celui-ci devra être implanté dans votre corps (il sera livré dans une seringue destinée à l’injection).
    Graafstra dit qu’il est connecté à un réseau de « perceurs corporels professionnels » qui seront prêts à insérer ces dispositifs dans les personnes.

2

La chose : OpenAPS

Le créateur : Dana Lewis

Souhaite augmenter votre : pancréas

Lewis, qui est atteinte de diabète de type 1, a fondé OpenAPS (également connu sous le nom de Open Artificial Pancreas System), qui aide les gens comme elle à utiliser une pompe à diabète existante et un glucomètre en continu pour administrer automatiquement de l’insuline à mesure que leur taux de sucre dans le sang change. Ce genre de chose commence tout juste à arriver sur le marché dans un seul gadget mais n’est pas encore commun, donc OpenAPS vise à rendre simple et peu coûteux pour les gens de le construire eux-mêmes.

OpenAPS offre des logiciels libres et des instructions gratuites, ainsi que des conseils pour l’achat de matériel.

Comment ça marche : Les utilisateurs ont d’abord besoin de deux dispositifs médicaux : un glucomètre continu et une pompe à insuline qui peut recevoir des commandes à distance pour ajuster les doses d’insuline (OpenAPS suggère des modèles Medtronic plus anciens). Vous avez également besoin d’un petit ordinateur Raspberry Pi, d’une radio sans fil et d’une batterie.

L’ordinateur sans fil recueille les données du moniteur et de la pompe, détermine si vous avez besoin de plus ou moins d’insuline pour maintenir votre glycémie dans une plage de sécurité et renvoie cette commande à la pompe.

Prix : En supposant que vous avez un CGM et une pompe compatibles, cela vous coûte près de 200 $ pour « construire » votre propre pancréas artificiel (c’est-à-dire 139 $ pour un panneau d’ordinateur avec radio et écran, 14 $ pour un Raspberry Pi, 15 $ pour une batterie et 20 $ pour une valise pour garder le tout ensemble).

Disponibilité : Maintenant disponible.

  • Expertise technique requise : un smartphone en bon état.
  • Niveau d’engagement : Élevé.

3

La chose : AlterEgo

Le créateur : Arnav Kapur

Veut augmenter votre : bavardage et zapping.

AlterEgo, un projet de recherche créé par Kapur, un étudiant diplômé du Media Lab du MIT, est un prototype d’un gadget qui se pose sur votre visage et vous permet de communiquer silencieusement avec des objets et d’autres personnes. Kapur peut l’utiliser pour changer de chaîne de télévision ou commander une pizza. (utile ? Non, mais fun comme un assistant vocal…)

Comment ça marche : Les électrodes de l’appareil suivent les minuscules signaux électriques générés par les muscles de votre visage et de votre cou lorsque vous lisez ou parlez en silence. Les signaux sont transmis sans fil à un ordinateur. L’appareil est également doté d’un casque à conduction osseuse pour vous donner du feedback et vous dire (d’une voix ratée et informatisée) ce que toute autre personne qui porte également AlterEgo vous dit silencieusement.

Disponibilité : C’est encore un projet de recherche.

Prix : N/A

  • Expertise technique requise : Indéterminable.
  • Niveau d’engagement : Moyen (cela signifie porter un gadget proéminent sur votre visage).

4

La chose : un exosquelette robotique, Roam Robotics

Le créateur : Tim Swift

Souhaite augmenter votre : style de descente en ski

Swift fait tourner Roam Robotics, une start-up qui veut faire des exosquelettes robotiques gonflables pour aider les gens pour toutes sortes d’activités physiques. Le premier produit de l’entreprise s’adapte autour des genoux et s’adresse aux skieurs ; il utilise une combinaison de capteurs, de puissance de calcul et de ballons pour permettre aux gens de skier plus longtemps et plus fort.

Comment ça marche : Deux appareils qui ressemblent à des genouillères s’ajustent autour de vos jambes, s’attachant en haut de vos cuisses et à vos chaussures de ski en bas. Ils se branchent sur une batterie et un compresseur d’air, qui se trouvent dans un sac à dos sur votre dos.

Pendant que vous skiez, les capteurs de l’appareil orthopédique suivent la posture de votre corps, et un ordinateur connecté à chaque appareil orthopédique l’utilise pour déterminer le couple de serrage de chaque jambe (il est délivré en gonflant une petite poche sur le côté de chaque genou).

Disponibilité : Le produit de ski devrait être disponible à la location cet hiver à Lake Tahoe, en Californie, et Park City, en Utah.

Prix : Swift estime qu’il en coûtera entre 70 $ et 100 $ pour louer le système de ski exosquelette pour une journée. Il prévoit commencer à vendre un produit de consommation en 2020 pour moins de 2 000 $.

  • Expertise technique requise : un smartphone.
  • Niveau d’engagement : Moyen.

5

La chose : Les IQbuds et IQbuds Boost

Le créateur : David Cannington

Souhaite augmenter votre : Audition

Cannington est le cofondateur de Nuheara, une startup dont les écouteurs sans fil vous permettent d’amplifier certains sons (comme les voix) et d’autres silencieux. Ces appareils sont destinés aux personnes qui n’ont pas besoin d’une aide auditive, mais qui ont de la difficulté à entendre dans des environnements bruyants, explique M. Cannington.

Comment ça marche : Les écouteurs se synchronisent via Bluetooth avec une application pour smartphone iOS ou Android, qui inclut des paramètres spécifiques au lieu tels que « Restaurant », « Street » et « Plane ».

Prix : IQbuds Boost – une nouvelle version plus récente, destinée aux utilisateurs plus âgés, qui comprend un processus d’étalonnage de l’audition-coûte 499 $, tandis que IQbuds coûte 299 $.

Disponibilité : Les écouteurs sont disponibles en ligne, ainsi que dans certains magasins Best Buy en Floride.

  • Expertise technique requise : un smartphone.
  • Niveau d’engagement : Faible.

J’aime beaucoup ce genre de produits, qui marcheront pas, ou plus ou moins. Je crois profondément en l’exosquelette, aux écouteurs et aux solutions médicales, même si à côté, il y a aura sans doute beaucoup de gadgets, j’aime imaginer que l’impossible et l’impensable vont changer nos vies !

Techreview

 

 

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.