Un concierge préserve les biens saisis des migrants. Et quand on voit la mise en scène « instagramesque », est-ce qu’on ne se retrouve pas un peu « mesquin » à penser aux soldes de mercredi prochain ?

Ces objets représentent justement la vie, l’espoir qu’on met dans nos dépenses et ces objets qu’on a avec nous.

Alors quoi : que peut-on posséder qui n’est pas notre identité ? Que peut-on posséder qui, si on nous le confisque, nous ôte, non pas de l’identité sociale, mais de l’honneur individuel ?

(un article du New Yorker)

Ce qui est toujours quelque chose d’émouvant, à la fois inspirant la gêne, la pudeur et j’espère, la compassion…

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.