Selon un concepteur, le mobilier autonome pourrait grandement améliorer la façon dont les personnes handicapées se déplacent à la maison.

Le meuble-robot ? C’est un peu le début du robot pour tous : aussi naturel que dans les dessins animés où les objets s’animent !
Et même temps, c’est le genre d’ajustements quotidiens que les personnes ayant un handicap physique doivent avoir, alors qu’une grande partie de notre monde ne s’adapte pas à tous les types de capacités.

Alors que Malaeb travaillait sur son projet de thèse de maîtrise à la School of Visual Design de New York, il a commencé à s’interroger : Et s’il pouvait concevoir des meubles qui feraient le travail pour son ami ? S’il ne pouvait pas atteindre son café, la table pourrait-elle simplement le lui apporter ?

Inspiré par les recherches du MIT sur le mobilier robotique, Malaeb a commencé à concevoir un robot d’ameublement à commande vocale qui peut se déplacer de façon autonome dans un espace de vie. Le prototype qui en résulte, appelé Relay, ne répond pas seulement à votre voix, il peut aussi changer de hauteur, se déplaçant de haut en bas en fonction des besoins de l’utilisateur. A la fois table et tabouret, c’est un meuble polyvalent qui peut être personnalisé par chaque utilisateur.

[screenshot from the adaptation + ability group’s manifestto]

La vision ultime de Malaeb pour Relay va beaucoup plus loin. Au cours du processus de conception, il s’est entretenu avec les gens du Brooklyn Center for Independence of the Disabled afin d’obtenir les commentaires des utilisateurs potentiels sur ce qu’ils aimeraient voir dans leurs meubles. Une femme voulait une marchette intelligente qui pourrait aussi servir de table d’appoint. Une autre, qui utilise un fauteuil roulant et vit seule, a peur de tomber et de ne pas pouvoir se relever – elle a dit à Malaeb qu’elle voulait un « meuble-élévateur ». À terme, Malaeb espère être en mesure de fabriquer des meubles robotiques sur mesure selon les spécifications des utilisateurs.

Malaeb envisage un meuble qui pourrait même aider quelqu’un à se lever du canapé ou à se remettre en fauteuil roulant après une chute, même si son prototype n’est pas encore très avancé.

[Image : courtoisie de Nour Malaeb]

Pour l’instant, le prototype est une vision très approximative de ce que pourrait être Relay. Après avoir entendu parler du coût élevé des chiens d’assistance – une solution actuelle pour aider les personnes handicapées à se déplacer – Malaeb espère créer des meubles approuvés par la FDA, ce qui permettrait aux gens d’utiliser l’argent de l’assurance pour l’acheter. Il s’imagine trouver un moyen d’ajouter des pièces mécaniques aux meubles abordables existants, de sorte que n’importe quelle vieille table Ikea puisse devenir robotique.

Peut-être qu’un jour, nous aurons tous des meubles qui s’adapteront à ce dont nous avons besoin à ce moment-là, qu’il s’agisse d’un bureau roulant ou d’une table basse qui prend vie lorsque vous appelez.

Via Fastco

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.