Engagé à une amélioration des services de transmission de données globales, Google, comme beaucoup de géants de la technologie ont mis en place à différents câbles sous-marins partout dans le monde, après l’annonce de la construction de trois nouveaux câble sous-marin, Google a annoncé hier qu’un nouveau sera créé, ce câble traverse l’océan Atlantique de Virginia Beach, aux États-Unis, jusqu’à la côte atlantique française, afin d’élargir son réseau – déjà le plus grand au monde. Il sera d’environ 4000 miles (environ plus de 6 400 kilomètres), la durée de vie des câbles est de 15-25 ans et Google possède la construction de ce câble sous-marin, ce qui signifie que Google aura accès à toute la bande passante au cours de la période.

Portant le nom du premier lauréat du prix Nobel de la paix et fondateur de la Croix-Rouge, Henri Dunant, Google s’attend à ce que le câble soit mis en service en 2020. Bien que le câble sous-marin atterrisse en France, le point final réel est l’emplacement de la région de la Virginie du Nord et de la plate-forme belge Google Cloud. Google a précédemment investi dans trois câbles sous-marins de consortium : Havfrue, HK-G et JGA-S. Et devient maintenant la première grande entreprise non télécom à construire un câble intercontinental privé grâce à son investissement dans le câble Curie qui fera le lien entre Los Angeles et le Chili.

La construction de câbles sous-marins peut soit directement être réalisée par l’achat  de câbles existants, soit en choisissant de travailler avec des opérateurs télécoms pour construire ensemble.

Alors pourquoi Google a-t-il choisi de se construire? Google blog officiel a donné plusieurs raisons principales pour les câbles sous-marins auto-construits, en tenant compte des performances, la capacité, la bande passante, les services de câble sont généralement basés sur un itinéraire spécifique.

Il existe plusieurs façons de construire un câble sous-marin. La première consiste simplement à acheter de la capacité à partir d’un câble existant ou d’un câble construit par quelqu’un d’autre. Le deuxième est de créer un consortium de partenaires ayant des besoins similaires et de construire un câble ensemble. Le troisième est de le construire soi-même, explique le blog officiel.

Toutes ces options ont des avantages et des inconvénients différents, et c’est une combinaison des trois méthodes qui selon leur permettra de mieux servir ses clients.

Performances et latence : Les câbles sont souvent construits pour desservir un itinéraire très spécifique. En construisant en privé, ils peuvent choisir la route en fonction de ce qui fournira la latence la plus faible pour le plus grand segment de clients. Dans ce cas, ils voulaient une connectivité transatlantique proche de certains centres de données, mais les raisons pourraient aussi inclure la possibilité d’atterrir dans certains pays, ou de connecter deux endroits qui étaient auparavant mal desservis, comme c’était le cas avec Curie.

La Capacité : La bande passante à fournir peut varier considérablement, en fonction de ce qui existe déjà et de l’endroit où les clients en ont le plus besoin, maintenant et à l’avenir. Leur planification de la capacité comprend des estimations des besoins de Google et des clients pour les années à venir.

La Bande passante garantie pendant toute la durée de vie du câble : La durée de vie d’un câble peut varier de 15 à 25 ans, mais comme dans le cas de nombreux projets d’infrastructure, il continue parfois de desservir le tracé au-delà de leur durée de vie initiale prévue. Leur capacité à garantir à leur clients un certain niveau de connectivité les aide à planifier pour l’avenir de leur entreprise.

Ils ont déjà commencé par deux projets de câbles privés qui s’étendent sur des distances relativement courtes. Il s’agit des câbles Alpha et Beta (un clin d’œil à la façon dont ils appellent les versions logicielles), et leur succès les a conduit à construire Curie et Dunant en privé.

Leurs investissements dans les câbles privés et les câbles de consortium répondent aux mêmes objectifs : aider les particuliers et les entreprises à tirer parti de tout ce que le cloud computing a à offrir.

Si vous voulez explorer tout cela pour mieux visualiser, c’est ici.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.