Les quatre géants de la technologie ont annoncé la nouvelle initiative qui vise à faciliter l’utilisation de leurs données par les utilisateurs d’un service pour s’inscrire à un autre service.

Le projet de transfert de données verra les entreprises s’engager « à construire un moyen commun pour les gens de transférer des données dans et hors des services en ligne », a annoncé Facebook dans un billet de blog :

Le transfert de vos données entre deux services peut être compliqué parce que chaque service est construit différemment et utilise différents types de données qui peuvent nécessiter des contrôles et des paramètres de confidentialité uniques. Par exemple, vous pouvez utiliser une application où vous partagez publiquement des photos, une application de réseau social où vous partagez des mises à jour avec vos amis, et une application fitness pour suivre vos séances d’entraînement. Les gens veulent de plus en plus pouvoir déplacer leurs données entre différents types de services comme ceux-ci, mais ils s’attendent à ce que les entreprises qui les aident à le faire protègent également leurs données. C’est le genre de questions auxquelles le projet de transfert de données s’attaquera.

Facebook souligne que le projet de transfert de données n’en est qu’à ses débuts et, bien qu’il ne compte plus que quatre membres, il espère que d’autres entreprises de technologie et experts se joindront au projet. Vous pouvez lire le livre blanc du projet ici.

Vous pouvez trouver ci-dessous des captures d’écran des schémas qui expliquent l’environnement :

Ce qui semble être une solution à tous ces blocs qui apparaissent sur nos pages « acceptez-vous notre politique de confidentialité » (on ne va pas se mentir, nous avons l’impression de nous être punis d’avoir réclamé de la transparence), en acceptant cela (pas sûre que nous aurons le choix), il va se passer que nous serons le même profil qualifié pour ces 4 géants (voire plus si d’autres se rallient).

Je trouve que c’est un déploiement déloyal vue la puissance des ces empires omniprésents dans nos vies.C’est un système décentralisé, certes. Il est certain que cela va apporter de la fluidité et du confort dans notre navigation mais je ne crois pas que ce soit une solution que nous finissions par nous habituer que comme nous étions au café le Silon, samedi à 15h (Google me repère), Instagram va me pousser des contenus liés à ce quartier, à ce style de café, je suppose ? Car j’ai accepté très très en amont de fournir mes données complètes.

En quoi fournir mes données à une seule entité, même décentralisée, qui arrose les géants qui possèdent tout, va garantir quoique ce soit du respect de ma vie privée, et pas au contraire me qualifier comme jamais en tant que profil Xyxz ?

Je ne suis pas certaine que j’aime qu’on me suggère ce que je suis susceptible d’aimer ou faire. Je ne suis pas certaine que même en me certifiant que c’est un système décentralisé, c’est une sécurité supplémentaire au respect de ma vie privée.

Alors pour les personnes qui ne comprennent pas tout comme moi, mais qui suis un peu « inquiète » ou « perplexe » quant au bénéfice réel que je vais en tirer, il y a le pendant : Be a Deletist.

Nom /dɪˈliːtɪst/

  • une personne qui efface ses données dans la quête de l’anonymat, de la vie privée et de la sécurité en ligne : ouvrir la voie à des systèmes décentralisés éthiques.
  • une personne qui valorise son temps et cherche à en faire plus : supprimer les distractions.
  • une personne qui traite le deletisme (le fait de tout effacer) comme le synonyme numérique du minimalisme physique : conserver la valeur, supprimer l’excès.

Be a Deletist me donne au moins à la réassurance qu’on parlera beaucoup de cela, de façon à ce que je comprenne parfaitement quelle donnée personnelle et transmise, et comment elle est utilisée.

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.