Après avoir conçu des interfaces TV pendant des années, il est maintenant douloureusement clair que la télévision par câble et par satellite doit être repensée, écrit Jason Brush Possible*.

Voici ce qu’il pense de la box :

 »
Une grande partie de ma* carrière en tant que designer UX et UI a été consacrée à la conception d’interfaces de distribution de contenu, ayant travaillé sur des interfaces pour Comcast, la BBC, Cablevision, ABC, NBC, CNN, Sony, etc. Mon but en tant que concepteur était de créer des interactions qui relient les fournisseurs de contenu avec les bons publics, et les publics avec le bon contenu pour eux. Mais après avoir conçu des interfaces TV pendant des années, il est maintenant douloureusement clair que la proposition de valeur de la télévision par câble et par satellite en tant que produit et service doit être repensée.

Les téléspectateurs coupent le fil à des taux alarmants en faveur de services de streaming comme Netflix et Hulu. Parmi ceux qui achètent le câble, plus de la moitié ne le font que parce qu’il est intégré à Internet. On peut facilement imaginer ce qui se passe lorsque des solutions de connectivité alternatives telles que Google Fiber sont facilement disponibles : Il y aura peu de raisons de conserver le service de télévision payante traditionnelle.

Mais les distributeurs ont une arme secrète : une présence physique chez les gens. Alors que les services de diffusion en continu reposent sur une interface utilisateur pratique et un contenu exclusif pour attirer les téléspectateurs, les distributeurs pourraient capitaliser sur leurs interfaces physiques – les décodeurs qu’ils louent aux clients – pour devenir un simple guichet unique pour tous les besoins de visionnage des utilisateurs.

D’abord, un peu d’histoire sur les décodeurs : dans le passé, les interfaces de décodeurs offraient une valeur unique, aidant les utilisateurs à trouver, programmer et enregistrer un contenu pertinent au milieu d’un océan de choix. Mais maintenant que les téléspectateurs préfèrent les programmes à la demande à la diffusion en direct, les décodeurs n’ont plus la même valeur qu’autrefois. Les distributeurs hésitent à tuer ces boxs, compte tenu de leur rentabilité – les gens paient des frais élevés pour les louer (et les restituer, j’en fais fait les frais).

Mais imaginez si le décodeur pouvait faire plus. Imaginez s’il s’agissait d’un objet désirable, intégrant par exemple une barre sonore à commande vocale. Ou l’intégration d’une caméra pour permettre le chat vidéo. Ou d’autres plates-formes et systèmes d’exploitation, comme Android TV ou Alexa. Ou peut-être qu’il ne ressemblera plus du tout à un décodeur, mais il s’agira plutôt d’un autre type d’interface physique qui combine câble, applications tierces de streaming, une interface utilisateur élégante et un contenu exclusif. De nombreux points douloureux associés à la télévision et aux films disparaîtraient.

[Source Images : MileA/iStock, The7Dew/iStock]

Les entreprises de télévision par satellite et par câble apportent des améliorations au niveau des ajustements et des démarrages. Comcast permet aux clients de regarder la télévision par le biais de leurs appareils Roku, mais a pris la décision regrettable et rétrograde (mais économiquement compréhensible à court terme) de facturer des frais supplémentaires aux clients pour le faire. Il y a plusieurs années, Comcast a également pris la décision audacieuse de permettre à des applications tierces, comme Netflix, de fonctionner sur leur décodeur X1, tout comme Altice, qui a pris le contrôle de Cablevision en 2016, sur leur appareil Altice One récemment lancé. (Divulgation : pendant que je* travaillais à Schematic et à mon agence actuelle, Possible, j’ai travaillé sur la conception des interfaces X1 et Altice One).

Une autre option, plus dramatique : Tuez le décodeur et faites de la télévision par câble et du service satellite une application de plus dans le store d’applications – ce qui est probablement ce que les publics apprécieraient le plus. Cela aurait probablement pour effet de réduire les profits d’une entreprise, du moins à court terme. Mais il est clair qu’il est nécessaire de repenser radicalement les services existants.

Récemment, l’innovation la plus notable d’un fournisseur de télévision par câble ou par satellite vient d’AT&T, dont DirecTV Now fournit une expérience qui permet de nombreuses fonctionnalités énumérées ci-dessus. Et son service Watch récemment annoncé offre une expérience DirecTV Now avec un forfait encore plus abordable à 15 $/mois.

Le reste de l’industrie de la télévision par câble et par satellite ferait bien d’emboîter le pas, car il est clair que le décodeur doit passer d’une nécessité inévitable, mais frustrante, à quelque chose que les gens ont choisi d’acheter et d’y trouver de la valeur. Les fournisseurs de télévision par câble et par satellite doivent faire évoluer radicalement le décodeur avant que la concurrence ne le fasse pour eux.

 »

Et le cas américain n’est pas différent de notre cas à nous : l’installation de la box est un moment douloureux (3h d’installation) alors qu’au final, nous faisons tout par internet, consommons Netflix et Amazon (et fullstream série).

En revanche, un seul bémol : le temps de retransmission des directs (en l’occurence des matches de la Coupe du Monde) étaient en moyenne en retard de 4 secondes par rapport à la TNT.

*Jason Brush est vice-président exécutif mondial, Expériences et innovation chez Possible.
Sur Fastcompagny.

 

Publicités

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.