Après avoir remporté une médaille d’or olympique ou rempli l’un des plus hauts postes,  » ils diront encore:  » Oui, j’ai réussi ça, mais je veux relever le prochain défi « , explique Sarah Robb O’Hagan (CEO de Flywheel Sports, ancienne présidente de Equinox et Gatorade), une overachiever elle-même. Cependant, ce n’est qu’une facette de l’histoire : les gens jouent toujours le rôle principal de leur carrière, mais cela ne dévoile jamais l’image complète. La vérité : il y a eu beaucoup d’essais, beaucoup d’échecs, pour une réussite réelle, visible et durable.

En vérité, l’autre chose que les gens qui réussissent ont en commun, c’est qu’ils ont lutté pour réussir.

« La vérité, c’est que j’ai eu des échecs vraiment embarrassants au cours de ma vie. Et je pense qu’il est important pour les jeunes de voir que ceux qui réussissent ont eu tous ces moments d’incertitude, tous ces moments d’aversion, et de découragement ». Si vous voulez repousser vos limites et trouver le succès, tout commence par une profonde compréhension de soi : creusez dans vos forces et vos défauts. Parfois, la seule façon d’atteindre ce niveau d’introspection passe par la manière dure : en essayant quelque chose qui est un misérable échec.

Et de surmonter les commentaires « des autres » qui vous reprochent de papillonner (alors que vous cherchez) ; et de surmonter votre propre sévérité à penser que vous êtes « nul ».
Il faut aimer ce que vous êtes : vous n’êtes pas le voisin qui a réussit dans son domaine, donc il est inutile de se comparer.

L’expérience est le moyen le plus sûr de trouver dans quoi vous vous épanouissez, et de savoir, de mûrir, et enfin d’accomplir VOTRE truc.

Ecoutez son discours ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.