Ikea est connu pour ses gigantesques magasins de boîtes bleues, où les clients peuvent se perdre pendant des semaines au milieu de rangées de canapés et de chaises de bureau. Mais l’approche de l’entreprise en matière de vente au détail physique est en train de changer, parallèlement à l’évolution de sa stratégie numérique. Après une baisse de 40 % de ses bénéfices par rapport à l’année dernière, Ikea a annoncé son intention de construire de plus petits magasins avec des empreintes de pas plus faciles à construire dans les villes. Le premier site plus petit, inauguré cet automne à Tottenham Court Road, au centre de Londres, signale également un autre changement : son restaurant ne sert pas de boulettes de viande, pas même des boulettes de viande futuristes faites d’insectes et d’autres choses.

La nouvelle approche, rapportée par le Times, est dirigée par Javier Quiñones, directeur des ventes au détail d’Ikea au Royaume-Uni. Cette stratégie semble être une stratégie européenne pour l’instant, mais elle serait raisonnable pour les autres marchés de l’entreprise à travers le monde. Nous avons vu des chaînes allant de Target et Sephora à Whole Foods et Taco Bell adopter des concepts de magasins plus petits afin d’intégrer leurs marques dans des environnements urbains de plus en plus denses et coûteux. Les petits magasins coûtent moins cher à exploiter, et ils sont potentiellement plus rapides à ouvrir. Le concept des petits magasins Ikea peut être ouvert en six mois, tandis que les grands magasins Ikea prennent en moyenne trois à quatre ans.

Même si ces magasins ne peuvent pas offrir tout ce qu’un emplacement phare fait, ils peuvent servir de salle d’exposition – un endroit plus accessible pour vivre une expérience physique avec la marque Ikea. En outre, le fait d’avoir plus d’emplacements peut avoir un avantage secondaire : il crée un réseau de centres de livraison qui pourrait concurrencer les délais d’expédition rapides comme ceux d’Amazon. Ikea investit massivement dans sa propre infrastructure de livraison et, au cours de l’année prochaine, elle veut acquérir la capacité de permettre à ses clients de commander n’importe lequel de ses 10 000 produits en ligne et de les recevoir dans un délai d’un jour.

Il paraît clair que dans toute l’expérience e-commerce, l’un des piliers reste l’expérience fluide de payer et obtenir très rapidement son produit.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.