Sanjiku-Kumiori signifie tissu tissé triaxial et est une technique que l’on retrouve à Kyoto. Il est dérivé de la technique kumihimo de tressage, dont les fans du film Kimi no Na Wa se souviendront très certainement, et a été transmis depuis environ 1000 ans. La machine à tisser utilisée pour la production de Sanjiku-Kumiori est un énorme métier à tisser circulaire qui mesure 5 mètres de diamètre et il n’y en a que 2 dans tout Kyoto.

Omiya Co. est l’une des seules sociétés à créer les textiles Sanjiku-Kumiori, qui sont typiquement réservés à l’utilisation dans le kimono. Mais en 2013, ils ont créé une marque textile appelée Sanjiku et ont commencé à créer des produits de lifestyle. Ils se sont maintenant associés à Pass The Baton, un magasin de détail spécialisé dans les matériaux recyclés, pour créer une gamme étonnante de produits fabriqués à partir d’échantillons et de restes de tissus qui, normalement, sont perdus et gaspillés.

La gamme actuelle comprend des porte-monnaie, des porte-cartes de visite, des emballages cadeaux et des carrés de poche. Malheureusement, ils ne sont actuellement disponibles qu’à Pass The Baton à Kyoto, donc si vous êtes à proximité, n’hésitez pas à vous y arrêter.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.