L’artiste autodidacte John A. Peralta est depuis longtemps fasciné par le fonctionnement intérieur des objets du quotidien. Enfant, il démonte les machines pour voir comment elles fonctionnent et crée des inventions avec les pièces. Aujourd’hui, l’artiste utilise cette curiosité pour disséquer les objets iconiques du passé, en suspendant leur fonctionnement interne pour créer des sculptures incroyables.

Des machines à écrire et machines à coudre aux premiers ordinateurs Apple, chaque objet est vénéré pour sa conception. Ces déconstructions sont à la fois cliniques et nostalgiques, transportant le spectateur dans le temps. Peralta, qui a toujours dessiné et peint, a été inspiré pour créer ces sculptures tout en vivant à Hong Kong. Après avoir vu un cadre explosé d’une bicyclette au dos d’un magazine, il était curieux de voir s’il pouvait créer le même effet en utilisant des objets réels.

Sa première expérience a été une vieille montre de poche des années 1960, dont le résultat l’a incité à continuer. « Les machines que je choisis pour mes sculptures ont tendance à être des exemples emblématiques de design et d’ingénierie « , dit-il à My Modern Met. « Elles sont complexes, élégantes, belles. Il s’agit habituellement de choses avec lesquelles la plupart d’entre nous avons un certain niveau d’expérience intime, que ce soit directement ou indirectement. Par exemple, la machine à coudre utilisée par votre grand-mère ou la machine à écrire sur laquelle vous avez appris à taper. D’autres pièces, comme une arme à feu, peuvent être provocantes pour certains, mais fascinantes pour d’autres. »

Suspendues à un fil translucide, les pièces de chaque objet sont soigneusement positionnées pour former une sculpture harmonieuse. Parfois les pièces parlent d’elles-mêmes, tandis que d’autres voient Peralta intégrer des matériaux extérieurs pour un message plus fort. Par exemple, Over the Rainbow a toute une série de pièces miniatures qui vivent dans l’ordinateur d’Apple démantelé. Et avec Beretta, l’arme à feu est suspendue dans le ciel au-dessus d’un champ de fleurs.

Au fil du temps, l’objectif de Peralta a changé. Bien qu’il ait d’abord considéré les sculptures comme un projet purement technique, il en est venu à réaliser l’impact émotionnel des pièces. « J’ai commencé à comprendre le lien émotionnel fort que nous avons avec ces objets mécaniques simples. Ils semblent conserver une qualité éthérée – comme les souvenirs éphémères des gens qui les ont utilisés. C’est la découverte la plus surprenante pour moi. La technologie moderne nous a conditionnés de sorte que nous ne regardons plus les appareils que nous utilisons avec la même curiosité. ».

Les sculptures de John A. Peralta sont créées en déconstruisant des objets connus du passé.

John A. Peralta: Website | Instagram

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.