« Malgré les meilleures intentions de l’industrie, des déversements d’hydrocarbures continuent de se produire et les méthodes de nettoyage existantes sont étonnamment inadéquates », déclare Seth Darling, directeur de l’institut de génie moléculaire du laboratoire national d’Argonne.

Cette co-invention,« Oleo Sponge« , est une technologie brevetée et réutilisable qui, maintenant testée avec succès, nettoie les déversements de pétrole de l’eau de mer, même les taches brillantes en surface – une simple couche de pétrole en surface d’environ un micron d’épaisseur qui brille sur l’eau. En revanche, les méthodes traditionnelles d’atténuation sont moins efficaces, y compris l’écrémage et les brûlures in situ, tandis que les agents gélifiants à base chimique sont inutilisables en raison de la quantité nécessaire.

L' »Oleo Sponge », inventée au laboratoire national d’Argonne, a été testé avec succès au large des côtes du sud de la Californie en avril 2018. L’expérience dont pour la première fois que la technologie avait été validée dans un scénario réel. Après avoir plongé l’éponge dans l’eau du canal de Santa Barbara – près de Coal Oil Point seep field, l’un des plus grands écoulements marins actifs au monde – aucune trace de pétrole n’a été laissée. Elle serait capable d’absorber 90 fois son poids en pétrole et autres produits pétroliers.

C’est un peu comme si dans un plat trop gras, vous déposiez la mie du pain dans le fond…

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.