Dans les photographies vibrantes de Pierre-Louis Ferrer, originaire de Dordogne, la France est transformée en une terre enchantée baignée de… jaune canari. Les photographies colorées de Ferrer illustrent la topographie idyllique du pays, où les feuilles des arbres, l’herbe fraîche et les arbustes sculptés sont capturés dans la même couleur vive.

Tout en photographiant, Ferrer prend le temps d’observer son environnement et de décider de la meilleure technique photographique à utiliser. Pour ses photographies de sa région, Ferrer a utilisé une technique de photographie infrarouge qui lui a permis de capturer le paysage dans des tons de jaunes brillants. « Ma démarche artistique est basée sur l’invisible et l’imperceptible, raconte Ferrer à Colossal. « Je travaille avec des parties invisibles de la lumière (infrarouge et ultraviolet) et avec des techniques comme l’exposition prolongée pour offrir des vues alternatives de notre monde.

Cet effet jaune des photographies de Ferrer est dû à un mélange de lumière visible et infrarouge, et chaque espèce végétale semble différente selon la façon dont elle réagit à la lumière. « J’utilise un filtre sélectif qui laisse passer une grande partie de la lumière infrarouge et une petite partie de la lumière visible « , explique Ferrer. « Les principaux sujets de cette technique sont les arbres et le feuillage parce qu’ils réagissent beaucoup à la lumière infrarouge. »

Bien que le jaune soit prédominant dans la nature ; on le trouve dans les bananes, les feuilles d’automne, les jaunes d’œufs et l’iris de certains yeux d’animaux, dans les photographies de Ferrer, il standardise tous les éléments naturels, soulignant la prédominance de la couleur dans les formes naturelles.

Comme les yeux humains ne sont pas habitués à la lumière infrarouge (en raison de ses longueurs d’onde plus longues), les photographies de Ferrer invitent le spectateur à voir la Dordogne dans une dimension différente. Les extravagants Jardins Suspendus de Marqueyssac et ses châteaux recouverts de lierre se transforment en un monde éthéré qui n’apparaîtrait autrement que dans les peintures.

Bien que fantastiques, les photographies de Ferrer encouragent la pleine conscience et nous permettent de réfléchir à l’importance de la nature. « Mes objectifs sont d’inviter à la contemplation, de réaliser la place de la nature dans les lieux urbains, de faire prendre conscience de l’impact de notre environnement sur nous, et de notre impact sur l’environnement.

Pour en savoir plus sur son travail, visitez son site et Instagram.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.