Le trio d’art hollandais We Make Carpets a formé sa première tapisserie temporaire en 2009 à partir de pommes de pin et d’aiguilles collectées, qu’il s’est approprié sous le nom de Forest Carpet. Depuis près d’une décennie, le collectif travaille avec des matériaux ordinaires pour créer des « tapis » visuellement jolis disposés sur le sol ou présentés verticalement sur le mur. L’an dernier, on leur a demandé de créer six nouvelles œuvres et cinq installations interactives pour une exposition personnelle à la toute première National Gallery of Victoria Triennial à Melbourne, intitulée Hands On.

Les tapis ont été fabriqués à partir de matériaux adaptés aux enfants, tels que des frites de piscine et du velcro, qui invitaient les visiteurs à créer leurs propres motifs à partir des objets fournis.

« Tout en faisant de l’art, nous nous appuyons sur une approche pratique – travailler avec les matériaux que vous avez dans vos mains – essayer et échouer jusqu’à ce que finalement quelque chose de beau émerge « , a déclaré We Make Carpets dans une déclaration sur l’exposition. « Nous croyons que les images dans votre tête sont plus importantes que les choses déjà connues. C’est la fantaisie qui crée, pas les faits. Nous espérons que nos arrangements d’objets offrent de nouvelles perspectives sur la vie moderne. »

Hands On vient de terminer un deuxième passage le 9 septembre à la National Gallery Singapore. Vous pouvez jeter un coup d’œil à l’intérieur de la réalisation de l’exposition dans une vidéo par NGV Melbourne dans la vidéo ci-dessous, et voir une collection plus étendue de leurs tapis temporaires sur leur site web et Instagram.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.