Tout comme les bases d’Internet ont été jetées des décennies avant sa généralisation, de nombreux scientifiques pensent que les technologies qui marqueront le début de l’ère de la personnalisation et de l’augmentation humaine sont actuellement développées dans les laboratoires. Allant bien au-delà de la prévention des maladies génétiques et des prothèses avancées pour ceux qui en ont besoin, ces technologies qui émergent rapidement pourraient – pour reprendre une expression de Daft Punk – permettre à quiconque (qui a les poches profondes) d’être harder, better, faster, stronger. Cette jolie animation imagine les améliorations plus bizarres que les futurs humains pourraient désirer, et écoute l’ingénieur et éthicien américain Braden Allenby et l’ingénieur biomédical Conor Walsh examiner comment une nouvelle vague d’automatisation, de robotique et d’améliorations biomédicales pourrait modifier fondamentalement la trajectoire de notre espèce – et même préciser ce que cela signifie d’être humain.

Pour faire suite à l’article sur les différentes morales de nos avatars numériques.

Ainsi que ceux autour de CRISPR.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.