Cet extrait de State of Advertising, met en perspective

Andy Warhol était un talent incroyable. Mais si beaucoup comprennent l’impact qu’il a eu sur les artistes et la société dans son ensemble, ils ne se rendent peut-être pas compte de l’influence profonde qu’il a eue sur la publicité.

L’une des plus grandes leçons que Warhol nous a apprises, a déclaré Michael Kassan, PDG de MediaLink, est que  » le succès est un équilibre entre art et science « .

Lors de la Semaine de la publicité, Kassan s’est entretenu avec Donna De Salvo, conservatrice en chef du Whitney Museum de New York, pour discuter du travail de Warhol. Voici ce qu’on peut en retenir :

Leçon 1 : Warhol était multicanal
Ce qui est unique chez Warhol, c’est que son travail a touché toutes les sérigraphies moyennes, la peinture, la sculpture, l’édition, la télévision, et plus encore, a déclaré De Salvo, le cerveau derrière la prochaine exposition Warhol du musée. C’est l’une des raisons, croit-elle, de son succès.

A retenir : Nous vivons dans un monde multicanal, ce qui signifie atteindre les consommateurs par le biais de diverses plateformes, écrans et canaux.

Leçon 2 : Warhol a collaboré
Selon De Salvo, « la société a influencé [Warhol], et il a influencé la société. » L’artiste a compris que créer un art qui résonne n’est pas une voie à sens unique. C’est une communication bidirectionnelle. Quand les gens pensent aux artistes, ils ne pensent généralement pas à la collaboration. Mais Warhol a travaillé en étroite collaboration avec les directeurs de la création, les concepteurs et d’autres personnes parce qu’il savait qu’ils avaient une compréhension approfondie des publics qu’il essayait d’atteindre. Lorsqu’il travaillait avec des entreprises médiatiques au début de sa carrière, Warhol a apprécié les commentaires et a même modifié ses articles en fonction de ce qu’il avait appris.

A retenir : Les spécialistes du marketing doivent collaborer – et pas seulement entre eux. Ils doivent être plus en phase avec les autres départements de l’organisation, y compris les ventes, l’informatique et les communications.

Leçon 3 : Warhol enfreignait les règles
L’une des raisons pour lesquelles les films de Warhol restent importants est qu’il a enfreint les règles, a dit De Salvo. Un film en particulier, « Sleep« , était composé de plus de cinq heures d’images en noir et blanc, muet, sur John Giorno, son amant de l’époque, en train de dormir. Le film de 1963, l’une des premières de Warhol, a été créé comme un « anti-film« .

A retenir : Sortir des sentiers battus est la clé du succès. N’ayez pas peur d’expérimenter. En fait, un échec qui se traduit par des connaissances et des leçons apprises peut parfois être encore plus bénéfique que le succès.

Leçon 4 : Warhol a adopté la technologie
Apple n’était pas la seule entreprise à fabriquer des ordinateurs dans les années 80. En fait, le fabricant de machines à écrire Commodore a lancé son premier ordinateur personnel, l’Amiga, en 1985. La compagnie a organisé un événement de lancement au Lincoln Center de Manhattan et a invité Warhol, avec l’actrice Deborah Harry, à y assister. C’est alors que Warhol est devenu un ambassadeur enthousiaste de la marque et a commencé à s’adonner au design graphique.

A retenir : Les spécialistes du marketing sont chargés d’atteindre les consommateurs où qu’ils se trouvent – plates-formes, canaux, appareils et nouvelles technologies, telles que les réalités augmentées et virtuelles. Les spécialistes du marketing qui adoptent la technologie et l’intègrent à leurs stratégies seront à l’avant-garde de la disruption numérique.

Leçon 5 : Warhol est resté fidèle à son ADN
Bien qu’il y ait eu des moments dans sa carrière où Warhol avait besoin de se « refaire », dit De Salvo, sa mécanique n’a jamais changé. Seuls ses systèmes de diffusion ont changé. « Il avait un sens de sa propre histoire », dit-elle. Et bien que toutes ses pièces soient différentes les unes des autres, il y a quelque chose de très « Warhol » en elles. »

A retenir : Les marques tentent également de se réinventer pour un nouveau consommateur, numérique, toujours présent. Et même si cette transformation est inévitable, les entreprises doivent se rappeler qu’elles doivent toujours rester fidèles à leurs valeurs fondamentales.

CMO by Adobe.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.