Si vous aimez l’art de la science-fiction, le travail de l’artiste conceptuel sud-coréen Jae Cheol Park (alias Paperblue) pourrait bien figurer en tête de votre liste de favoris. Les incroyables dessins au crayon et à la plume de cet artiste détaillent des mondes imaginaires qui mêlent science-fiction et fantaisie. Les villes futuristes apparaissent comme des métropoles industrielles en expansion, construites sur des couches de construction chaotiques.

Chaque œuvre monochrome est esquissée à la main avec une perspective parfaite, montrant l’échelle colossale des structures architecturales du parc et son imagination sans limite. Les bâtiments semblent empilés les uns sur les autres, comme des bidonvilles futuristes construits sur des collines aussi hautes que des gratte-ciel. Des grues et des échafaudages en trompe-l’oeil sont visibles sur les côtés des châteaux, des tours et des bâtiments, ce qui suggère un développement actif des tours précaires, semblables à Jenga. Certaines images montrent des véhicules gigantesques en cours d’assemblage, comme des cuirassés et des croiseurs parés de canons. Parmi les portes et les arcades mystérieuses, on peut voir des toits traditionnels de style coréen, qui font un clin d’œil aux racines du parc et suggèrent un avenir pas trop lointain qui est encore lié au passé.

Park partage ses techniques de croquis sur YouTube, où il montre comment il crée ses environnements bâtis. Vous pouvez voir d’autres oeuvres de l’artiste sur son site web.

L’art de science-fiction de l’artiste sud-coréen Jae Cheol Park représente des villes futuristes en pleine expansion.

 

Jae Cheol Park: Website | Facebook | Instagram | YouTube

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.