Ce n’est pas un recommandation à proprement parler, mais c’est une chose que les gens font.

Une fois par semaine ou, selon l’endroit où vous vivez, deux fois par semaine à New York, vous devez déplacer votre voiture pendant une heure et demie pour laisser les balayeurs, sinon vous obtenez un ticket.

Pas envie de s’occuper de ce non-sens ? Vous trouvez une place dans un garage. Combien cela pourrait-il coûter ? Environ 600 $ ou plus par mois si vous vivez à Manhattan, sinon entre 250 $ et 300 $ si vous vivez à Brooklyn, dans le Queens ou le Bronx. (Si vous habitez à Staten Island, le stationnement est probablement gratuit ou peu coûteux et à faible risque) Quoi qu’il en soit. Considérez 200 $ comme un minimum, puisqu’il est possible de trouver du stationnement en dessous de ce montant à New York, mais c’est très rare.

Mais devinez ce qui est moins cher que de payer 200 $ par mois ?

Obtenir une contravention de stationnement en alternance chaque semaine de l’année.

L’amende pour ne pas avoir déplacé votre voiture d’un autre côté n’est que de 45 $ et, la parcelle de trottoir que votre voiture occupe n’aura pas été nettoyée.

Même obtenir un amende chaque semaine de l’année coûte moins cher que de payer 200 $ par mois. Le montant s’élève à 2 340 $ au total, soit une moyenne de 195 $ par mois, pour ceux qui vivent dans des quartiers où le stationnement en alternance est une fois par semaine.

Et 200 $ par mois, c’est super bon marché pour NYC ! Le coût moyen d’une place de stationnement mensuelle dans la ville étant de 430 $, selon les calculs de la New York City Parking Authority. Et c’était en 2016. Le prix du stationnement augmente constamment, tandis que les frais de 45 $ demeurent constants.

Tout cela signifie qu’il y a des gens qui, choisissent de payer les amendes de stationnement en alternance au lieu de mettre leur voiture dans un garage. Accumuler 52 contraventions en un an, ça paraît mal, non ?
Tant que nous n’avons pas une note d’évaluation individuelle comme en Chine, le hack est malin.

Pourtant, une porte-parole du ministère des Finances de la ville de New York, le service qui perçoit les amendes de stationnement, dit que, de leur point de vue, les pénalités ne s’appliquent qu’aux paiements en retard et aux impayés, et non au simple nombre de contraventions. Selon la police de New York, quant à savoir s’il pourrait y avoir des pénalités supplémentaires en fonction du nombre de contraventions que vous avez payées ou non, la seule réponse concernant les conditions de saisie ou de remorquage  :

Section 4-08

SE GARER, S’ARRÊTER, SE TENIR DEBOUT

(9) Immobilisation et remorquage de véhicules stationnés illégalement.

i) Moment et mode de l’immobilisation. Tout véhicule stationné illégalement sur une voie publique de la ville peut, sous la direction d’une personne autorisée par le commissaire, être immobilisé de manière à empêcher son utilisation et peut ensuite être remorqué conformément aux présentes règles ; toutefois, aucun véhicule ne peut être immobilisé autrement que par l’utilisation d’un dispositif ou autre mécanisme qui ne cause aucun dommage au véhicule, à moins que ce véhicule soit déplacé en cours de route.

Cela ne répond pas vraiment à la question, mais le message est clair : ne vous garez pas illégalement à tout moment, ou nous pourrions vous remorquer. Dans la pratique, cependant, seules quelques centaines de voitures sont remorquées ou saisies chaque jour dans toute la ville, et la moitié d’entre elles se trouvent à Manhattan, selon un article du New York Post de 2016. (Cette histoire rapporte aussi, presque incroyablement, que la police de New York ne se donne pas la peine de remorquer ou de saisir des voitures à Staten Island, et qu’en fait, de 2013 à 2016, elle a remorqué ou saisi zéro voiture dans l’arrondissement).

Ce qui signifie que vous vous en tirerez probablement et que vous ne serez probablement pas remorqué, surtout si vous n’habitez pas à Manhattan, puisque le remorquage dans cette ville a tendance à cibler les voitures qui bloquent la circulation, les voitures qui ne sont pas légales, les voitures garées dans la rue, les voitures garées en travers, gênant la circulation ou celles qui bloquent les bornes d’incendie.

Ce n’est peut-être pas éthique ou moral de sciemment jouer cette carte de l’amende, mais si le hack se fait savoir, cela pourrait impliquer certains changements de la règlementation.

Et à Paris alors, où le prix des places de parking et stationnement est faramineux. Si vous êtes vigilant : l’amende est de 50 euros, du Ier au XIe arrondissement (zone 1), ramené à 35 euros si elle est payée dans les quatre jours, et 35 euros du XIIe au XXe arrondissement (zone 2), ramenée à 24,50 si elle est payée dans les quatre jours. A noter que le stationnement gênant sera toujours sanctionné d’un PV pouvant aller jusqu’à 135 euros.

Moralité : même combat !

Jalopnik

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.