Dix des plus grands cabinets d’architectes chinois et japonais ont exploré comment la maison pourrait et devrait répondre aux pressions de la vie future avec une série de pavillons conceptuels pour House Vision, une exposition dans le cadre de la Beijing Design Week (26 septembre au 5 octobre). Les installations ont mis en évidence trois besoins des consommateurs – la flexibilité, le plaisir et le lien avec les ressources environnementales – qui seront au cœur de la pratique future de l’architecture.

Le studio chinois Open Architecture s’est interrogé sur la façon dont les humains pourraient s’installer sur une autre planète avec son pavillon Mars Case. Le design de la nacelle comprend une base métallique en forme de cube abritant la cuisine et la salle de bain, ainsi qu’une extension de toile souple qui se gonfle pour créer un espace de vie. Le pavillon recycle en permanence l’air, l’eau et l’énergie pour permettre aux habitants d’exister sans accès aux ressources naturelles. Le design s’adresse également à la communauté grandissante de consommateurs nomades à la recherche d’alternatives de logement durable.

Le studio chinois Penda s’est inspiré des hutongs traditionnels – et de leur rôle en tant que lieux de rencontre communautaires – dans son design Urban Cabin for Mini Living. Un intérieur en forme de terrain de jeu crée un sentiment d’être dans un espace public, avec des sièges pivotants et mobiles en forme de puzzle. Un périscope dépassant du toit relie les habitants à l’extérieur, leur permettant de regarder autour de la maison et de faire entrer la lumière du soleil dans l’espace.

Le studio d’architecture Blue, basé à Pékin, a utilisé des murs modulaires et des sections de rangement pour imaginer comment le design peut être utilisé pour activer les bâtiments abandonnés de Chine. Son pavillon était rempli de structures en caissons de cinq mètres de haut qui créent des espaces de vie privés semi-fermés. Les utilisateurs peuvent placer des canapés, des chaises et des tables à l’intérieur et à l’extérieur de ces structures, en utilisant les cloisons pour délimiter les contextes sociaux et intimes.

Chaque projet considère l’espace comme un bien vital et explore comment de nouvelles façons de le gérer peuvent créer des bâtiments qui nourrissent leurs habitants, même dans un environnement restrictif.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.