Pendant ce temps, Apple News continue à faire son truc (parfois impénétrable).

La nouveauté de Snapchat semble se dégrader auprès des éditeurs. Niché dans cet article de Bloomberg sur les mauvais résultats de Snapchat (son nombre d’utilisateurs quotidiens a chuté pour le deuxième trimestre consécutif) :

Condé Nast abandonne ses chaînes Snapchat avec les marques Vogue, Wired et GQ, et licencie les employés qui ont été engagés pour les produire, selon des gens qui connaissent le sujet. La maison d’édition, qui est également un annonceur Snapchat, conserve ses canaux Teen Vogue et Self. Condé Nast a refusé de commenter.

Les éditeurs sont nerveux à propos de Snapchat depuis un certain temps. La société a repensé son application en début d’année, ce qui a fait chuter de « plus de la moitié » le nombre de visiteurs d’au moins un éditeur partenaire Snapchat Discover. Un éditeur non identifié l’a dit à Digiday plus tôt cette année : « Au fur et à mesure que nous nous développons vers des plateformes plus lucratives et plus rentables, je pense que Snapchat deviendra de moins en moins une priorité. »

Quelles sont ces plates-formes meilleures et plus monétisables, d’ailleurs ? Je suppose qu’il y a toujours Apple News, qui a eu une colonne dans le New York Times cette semaine. L’article est malheureusement dépourvu d’éléments juteux (il y a eu « de longues négociations sur les termes des interviews »), mais au moins avec Apple News, vous n’avez pas besoin d’embaucher/rejeter une équipe pour produire un contenu personnalisé pour lui. Quant à la prise de décision éditoriale, ce sont les éditeurs d’Apple qui s’en chargent :

Aujourd’hui, Mme [Lauren] Kern dirige environ 30 anciens journalistes à Sydney, Londres, New York et Silicon Valley. Ils passent leurs journées à consommer les nouvelles sur Internet, à faire 100 à 200 présentations par jour auprès d’éditeurs et à débattre des articles qui obtiennent les premières places.

En fin de compte, ils choisissent cinq stories pour mener l’application, avec les deux premières également affichées dans une fenêtre bien en vue à gauche de l’écran d’accueil de l’iPhone. Ils sont également les conservateurs d’une section d’articles de fond de style magazine. En général, le feed change cinq fois ou plus par jour, selon les news. Un seul rédacteur à Londres choisit généralement le premier mélange d’articles pour la veille matinale de la côte Est avant les rédacteurs de New York, puis Cupertino entre en scène.

Quelle sera alors la newsroom de demain ?

Jetez un oeil ici au membershippuzzle.org.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.