Cela n’a rien à voir avec l’IA ou le camp pour apprendre à coder (on l’a déjà expliquer que apprendre à coder ne servirait à rien dans les années à venir), et tout à voir avec l’amour de l’apprentissage et l’intelligence émotionnelle.

Le rôle parental est l’un des rôles les plus difficiles qui soient, plein de défis, de frustrations et d’auto-évaluation constante. La plupart des parents essaient d’élever des enfants en bonne santé, heureux, bien adaptés et fonctionnels. Outre les enseignants, les parents ont une influence significative sur leurs enfants. Leurs actions et leurs enseignements constituent une part importante de ce que les enfants feront de leur vie une fois adultes. Pour inspirer et aider les enfants à acquérir des compétences qui sont essentielles au leadership plus tard dans la vie, les parents peuvent faire un certain nombre de choses.

1. ÊTRE UN EXEMPLE DE LA FAÇON D’APPRENDRE DE SES ERREURS

Les enfants seront attirés par ce qu’ils voient faire leurs parents et non par ce qu’ils les entendent dire. La perfection est impossible, mais elle n’est pas nécessaire. Il est essentiel que les enfants soient témoins du désir sincère de leurs parents d’apprendre sans cesse, de reconnaître leurs erreurs et d’en tirer des leçons. Le fait d’être des modèles de comportement en tant que parents déterminera si les enfants aspireront à devenir des leaders ou des suiveurs.

2. LEUR DONNER DES RESPONSABILITÉS ET DES CORVÉES DÈS LE DÉBUT

Permettez aux enfants d’assumer autant de responsabilités et de leur assigner des tâches lorsqu’ils sont capables de les exécuter. Donner aux enfants des tâches ménagères adaptées à leur âge peut commencer par amener les tout-petits à porter de la vaisselle en plastique à table, selon la psychologue Barbara Cox. Cela encourage les enfants à apprendre de leurs succès et de leurs échecs qui peuvent devenir des occasions d’apprentissage. Cox suggère également que vers l’âge de 8 à 10 ans, les enfants doivent faire leurs propres sacs, en commençant par la supervision d’un adulte. Cela leur permet d’apprendre à résoudre des problèmes et d’acquérir de la confiance en soi après avoir relevé de nouveaux défis et réussi. Cela leur donne aussi la capacité de développer des compétences en résolution de problèmes et d’acquérir de l’autonomie lorsque les choses ne fonctionnent pas ou ne se déroulent pas comme prévu.

3. JOUER À DES JEUX DE FAMILLE ET ENCOURAGER LES ACTIVITÉS D’ÉQUIPE

L’une des principales compétences en leadership est d’apprendre à travailler avec différents types de personnes. Une excellente façon d’y parvenir est de s’adonner à des jeux familiaux et d’encourager les enfants à participer à des activités d’équipe de toutes sortes. Il peut s’agir de sports, de groupes de musique, de théâtre ou de tout autre type de groupe auquel l’enfant s’intéresse naturellement. Apprendre à interagir avec le plus grand nombre de personnes possible et à développer des compétences en relations interpersonnelles servira bien les enfants, peu importe ce qu’ils poursuivent dans le monde du travail. Pour les rôles de leadership, le développement de ces compétences est crucial.

4. ENCOURAGER ET LOUER GÉNÉREUSEMENT MAIS AVEC SINCÉRITÉ

Bien que les enfants aient besoin d’encouragement et d’éloges, il est essentiel qu’ils méritent d’être félicités. Les louanges sans substance dans le seul but de construire l’estime de soi d’un enfant auront des conséquences négatives plus tard. Attendre le même type de louange quand ils sortent dans le monde sera un réveil brutal quand ils ne le reçoivent pas.

5. DÉVELOPPER LEUR INTELLIGENCE ÉMOTIONNELLE

L‘intelligence émotionnelle devient de plus en plus importante lorsqu’il s’agit de choisir des leaders efficaces. Aider les enfants à identifier, à exprimer et à gérer leurs émotions est un élément crucial pour les aider à devenir des adultes en bonne santé qui fonctionnent et à accroître leur potentiel de leadership. Parler des personnages d’un film ou d’une émission de télévision avec des enfants est un bon moyen d’identifier les émotions et de développer une appréciation de leur importance dans la vie. Lorsque les enfants ont vécu une mauvaise journée, encouragez-les à parler de leurs sentiments. En tant qu’auditeur, votre rôle est de reconnaître ses sentiments, de suggérer d’autres façons de régler le problème et d’aller de l’avant. L’enfant se sentira entendu et inclus dans un cercle de confiance familiale.

6. LEUR APPRENDRE À FAIRE FACE AUX REVERS, AUX FRUSTRATIONS ET AUX ÉCHECS

Il est facile de rester positif et optimiste quand les choses vont bien et que tout va bien. Cependant, les personnes qui réussissent sont celles qui trouvent un moyen d’aller de l’avant malgré les revers et les échecs. Au lieu de se concentrer sur l’échec, il faut féliciter les enfants pour leurs efforts et leur apprendre à tirer les leçons de leurs échecs et à les considérer comme un élément nécessaire à leur réussite éventuelle. Ils doivent comprendre et accepter que l’échec ne les diminue d’aucune façon et ne limite pas ce qu’ils sont capables de faire. Une excellente façon d’y parvenir est de leur parler des gens qui ont connu beaucoup de succès et qui ont persisté après de nombreux échecs pour finalement faire des percées majeures. Quelques exemples sont les frères Wright (dont je vous ai parlé ici au sujet de l’importance d’avoir une vision), Thomas Edison, J.K. Rowling, Oprah Winfrey, Steven Spielberg, Albert Einstein, Abraham Lincoln, Jerry Seinfeld et Walt Disney.

7. DONNER L’EXEMPLE ET ENCOURAGER L’AMOUR DE LA LECTURE

Barry Zuckerman, professeur à la faculté de médecine de l’Université de Boston, dit que les enfants qui sont exposés à des livres à un jeune âge réussissent mieux sur un certain nombre de mesures. Ils ont un vocabulaire plus élevé, un niveau d’alphabétisation plus élevé, sont plus attentifs et plus concentrés, et sont mieux préparés pour aller à la maternelle. La capacité d’apprendre de nouvelles choses, de se fixer des objectifs et de les atteindre donne aussi aux enfants un énorme regain de confiance dont ils auront besoin s’ils occupent des postes de direction dans leur vie adulte.

Il n’est jamais trop tôt pour faire participer les enfants à la lecture. Regardez ici l’avis de Daniel Pennac au sujet de la lecture.

HARVEY DEUTSCHENDORF

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.