Écoutez le podcast et suivez la transcription de Collister ci-dessous :

Quelques extraits :

Ce qui est intéressant avec les textos et les tweets, c’est qu’il s’agit d’une façon informelle d’écrire le langage. C’est différent des autres formes comme les lettres, les contrats, les reçus ou même les courriels dans certains cas parce que c’est une façon formelle d’écrire. Il y a donc des conventions : il y a une ligne d’introduction où il faut mettre une virgule, il faut mettre la date à un endroit précis, il faut utiliser une certaine forme de langage que les gens perçoivent généralement comme très formel. Si vous n’utilisez pas le langage formel, cela donne peut-être une fausse impression. Si vous utilisez un langage très décontracté, si vous utilisez de l’argot dans une lettre ou un message formel écrit, alors ce n’est pas considéré comme approprié, et on nous l’enseigne dans les écoles – à l’école primaire, et beaucoup d’entre nous l’apprennent depuis des années et des années.

Mais lorsqu’il s’agit de messagerie texte ou de tweet, il n’y a pas vraiment de règles pour cela qu’on nous a enseigné. Ils sont plus informels. Ils sont rapides. Il s’agit plutôt de notes écrites rapidement que vous passez à vos amis en classe, ou d’un petit mot que vous vous donnez à vous-même, un rappel de quelque chose d’intéressant que vous n’avez peut-être pas besoin d’écrire de façon formelle. Sans contraintes de structure très formelles, nous avons de la place pour jouer. Les gens peuvent s’exprimer dans un certain style en utilisant différents moyens de langage qui peuvent montrer qu’ils sont un peu différents des autres. Ils ont leur propre façon d’écrire, tout comme nous avons notre propre façon de nous parler.

Lorsque vous parlez une langue, nous pouvons être dans des situations plus formelles ou plus informelles. Ainsi, une situation formelle pourrait être quelque chose de l’ordre d’un entretien pour un emploi ou d’une conférence publique où l’on s’attend à ce que vous utilisiez un certain type de langage. Mais quand vous parlez à vos amis, quand vous êtes dans un bar, quand vous parlez au téléphone, peut-être à votre famille proche, vous pouvez utiliser un langage plus informel et un peu plus votre style. Votre façon personnelle de parler peut se manifester.

C’est ce que la messagerie texte et, dans une certaine mesure, pour certaines personnes, les tweets, peuvent faire pour le langage écrit. Ils nous donnent l’occasion d’exprimer davantage notre style personnel. Et les gens le font avec différentes formes de ce qu’on appelle un langage écrit non standard, comme les lettres minuscules, l’élimination de la ponctuation, l’utilisation de l’argot, des abréviations et des émoji, et toutes sortes de choses.

Pourquoi le courrier électronique, le mail, est-il épargné de ces étranges conventions ?

Pour les personnes qui utilisent le courrier électronique et Internet depuis longtemps, il s’agit d’un moyen très souple où il peut s’agir d’un support formel où l’on a un « Cher et très cher ». J’écris pour me renseigner sur votre poste à pourvoir. » Vous pouvez avoir une phrase de fermeture et une ligne de signature. Si vous utilisez beaucoup le courrier électronique au travail, il pourrait être formel dans ces cas-là. Mais si vous envoyez un mail à votre ami pour qu’il planifie sa visite, cela pourrait se transformer en quelque chose de moins formel.

Les jeunes générations pensent, par contre, que le courriel est très formel parce que c’est ce qu’ils utilisent pour communiquer avec leurs professeurs. Il est associé à l’école ou à des choses plus formelles que les gens commencent à associer à un style de langage formel. Et il y a certains aspects. Il peut y avoir, et il y a souvent, certains de ces aspects dans une lettre. Il y a comme un « cher X », une introduction, une conclusion. Surtout si vous utilisez une ligne de signature, cela donne les marqueurs de ces composants de type lettre et nous inciter à utiliser un langage plus formel. Bien sûr, c’est différent pour tout le monde. Et cela dépend, pour beaucoup de gens, de l’usage que vous faites de votre mail. C’est finalement plus la situation que le médium.

Il y a un phénomène largement observé. Il y a à peu près deux ans, une étude a été publiée au sujet de l’emploi du point final, en particulier, et de la façon dont les gens percevaient le point lorsqu’ils recevaient un message texte ou un message via une sorte de média Internet informel :  cela était perçu comme de la colère ou de la grossièreté. Alors que s’il n’y avait pas de point, le message était considéré comme plus informel, plus amical. C’était une étude très intéressante parce qu’elle a montré qu’en adhérant à ces mécanismes formels de ponctuation, les gens perçoivent une plus grande formalité, ce qui indique une plus grande distance entre les gens.

Si nous sommes les meilleurs amis du monde et que tout d’un coup je commence à parler comme si j’étais en entretien d’embauche, et que je commence à utiliser de grands mots et une grammaire exacte et correcte dans tous les cas, ça devient de suite bizarre. Cela indique qu’il y a une distance entre nous où je dois être très respectueux par rapport à quand nous sommes proches et que nous avons notre propre langue. Nous avons notre propre style que nous utilisons ensemble – langage informel et argot. Une façon de l’indiquer est d’utiliser un langage non standard. L’une de ces choses est devenue l’utilisation différente de la ponctuation dans les SMS et les médias sociaux. C’est donc un véritable code et un mécanisme qui fait sens dans les échanges.

Les gens qui aiment écrire correctement, pourraient apprécier ce genre d’écriture formelle, ce genre de ton, qu’importe le medium. Chacun son style. La correction et le respect des règles d’écriture (formelles), pourrait entrer en conflit avec les gens qui sont plus informels dans ces situations, mais il s’agit en fait d’un style personnel et de la façon dont vous voulez vous représenter par le langage. Les choix que nous faisons quant à savoir si nous utilisons des points dans chaque phrase pour nous conformer à une grammaire plus formelle, ou si nous sommes un peu plus souples, un peu plus libres et jouons un peu plus avec notre langue, peuvent en dire long sur notre personnalité, sur comment nous nous considérons, sur ce qui est important dans la vie.

Tout comme lorsque nous parlons, si nous utilisons certains mots ou expressions, cela peut indiquer d’où nous venons ou où nous avons grandi. L’utilisation de points ou d’une majuscule appropriée peut indiquer que nous sommes peut-être éduqués, que nous sommes des écrivains, que nous sommes des intellectuels ou que nous valorisons un ton formel d’une manière ou d’une autre. Cela en dit long sur le style et la personnalité d’une personne. C’est juste une autre façon de pouvoir s’exprimer d’une manière différente qui pourrait être légèrement différente de celle des gens autour de vous, c’est une manière pour être un peu plus individuel.

C’est ce qu’il y a de beau dans la langue. Elle est en constante évolution. Quand une langue cesse de changer pour un individu ou pour l’ensemble de la société, c’est mauvais signe pour cette langue. L’une des caractéristiques d’un langage vivant et robuste est qu’il est en constante évolution. Cela signifie que les formes, la grammaire, les mots, le vocabulaire, les phrases, le ton, vont continuer à changer au fil du temps dans le langage parlé, dans la messagerie texte, dans la prochaine version des médias sociaux que nous allons avoir. Il y aura de nouvelles choses à apprendre, de nouvelles formes de langage avec lesquelles jouer et de nouvelles façons de s’exprimer.

Les gens, au fil de leur vie, changent parfois leur façon de parler. Ils changent leur façon d’utiliser le langage. Ils apprennent de nouvelles formes. Ils commencent à se rendre compte que ce qu’ils voient que d’autres personnes font a de la valeur, et on peut peut-être vouloir s’adapter à cela, en reprendre une partie et l’intégrer à sa propre façon de parler… et ce n’est plus bizarre ni nouveau, c’est adopté. »

Cela arrive tout le temps. Les gens acquièrent la capacité de s’adapter à la personne à qui ils parlent. Si vous devenez vraiment proche avec quelqu’un, et qu’il est très décontracté et très informel lorsqu’il envoie des SMS, vous vous adapterez. Si votre amie utilise beaucoup d’émoji dans ses texto, mais que vous n’utilisez généralement pas d’émoji, vous pourriez lui en envoyer parce que vous la voyez les utiliser. C’est quelque chose que nous apprenons les uns des autres au fil du temps, et c’est quelque chose que nous pouvons développer à mesure que ces façons de parler ou d’utiliser la langue deviennent plus ancrées dans la société et plus largement utilisées.

Cet accommodement est quelque chose que les gens développent, mais il s’agit aussi de s’habituer aux choses. Ainsi, votre ami qui utilise le point à la fin de chaque phrase pourrait finir par se rendre compte que, « Oh, ce n’est pas vraiment le message que je veux envoyer dans ce contecte, et je peux envoyer un autre type de message ou utiliser un autre ton en utilisant une formulation différente ». Ils peuvent décider de le faire ou non. Il s’agit de leur style, mais aussi de l’adaptation à la personne à qui ils s’adressent, et aussi du changement de langue pour un individu et pour une société.

Si vous voulez plus de détails écoutez le podcast.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.