Après s’être fermement opposée au décret du président Trump visant à réduire la taille de deux monuments nationaux en Utah, la marque américaine Patagonia a maintenant publiquement rejeté les réductions de l’impôt des sociétés de l’administration républicaine.

Dans un communiqué de presse diffusé sur la plateforme de réseautage professionnel LinkedIn, Rose Marcario, directrice générale, a annoncé que l’entreprise ferait don de l’équivalent de sa réduction d’impôt de 10 millions de dollars à des groupes qui travaillent à protéger l’environnement et à résoudre la crise climatique.

« Etre une entreprise responsable, c’est payer ses impôts proportionnellement à son succès et soutenir ses gouvernements d’Etat et fédéral, qui contribuent à leur tour à la santé et au bien-être de la société civile « , a-t-elle écrit. « Au lieu de réinvestir l’argent dans notre entreprise, nous réagissons en réinvestissant 10 millions de dollars dans la planète. Notre planète en a plus besoin que nous. »

C’est une préoccupation légitime pour Patagonia – après tout, « l’air, la terre et l’eau » qu’elle cherche à préserver sont les éléments mêmes pour lesquels ses produits sont conçus : pas de grands espaces extérieurs, pas de milieu naturel pour sa marque. En outre, l’annonce faisait référence aux conclusions du dernier rapport d’évaluation du climat et aux dommages économiques qu’il prévoyait. Les entreprises privées ne peuvent pas combler les lacunes des politiques – mais au moins, Patagonia met son argent là où elle le dit.

 

 

Publicités

1 commentaire »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.