Les réseaux sociaux ont finalement dépassé les journaux imprimés comme source principale de nouvelles

La télévision est toujours en tête du dernier sondage du Pew Research Center.

Selon un nouveau sondage du Pew Research Center, la majorité des Américains préfèrent encore obtenir leurs nouvelles en regardant les journaux à la télévision – sans les lire ni les écouter.

Le rapport révèle que près de la moitié des Américains interrogés (47 %) préfèrent regarder les nouvelles, tandis que 34 % préfèrent les lire et 19 % les écouter. La télévision demeure la source d’information privilégiée des Américains, une réalité en grande partie inchangée par rapport à l’année précédente.

L’enquête de Pew a examiné la plateforme que les Américains choisissent pour obtenir leurs informations, qu’il s’agisse d’écouter le bulletin de nouvelles ou la station de radio locale, d’acheter un journal ou de naviguer sur Internet (médias sociaux ou web). Selon l’enquête, la télévision reste la principale plate-forme d’information.

Ce qui est particulièrement intéressant ici, c’est que, malgré tous les investissements dans les nouvelles en ligne, les gens qui préfèrent regarder leurs nouvelles continuent d’allumer la télévision. Parmi la moitié des adultes américains qui préfèrent regarder leurs informations, la grande majorité – 75 % – préfère la télévision comme mode de visionnement.

Ceux qui préfèrent lire leurs nouvelles gravitent principalement vers les sources numériques : 63%. Les auditeurs sont plus variés ; environ la moitié (52 %) écoutent la radio, tandis que 21 % écoutent la télévision en arrière-plan et 20 % vont en ligne.

Il y a une forte composante démographique dans la façon dont les gens préfèrent obtenir leur information.

Les jeunes adultes de 18 à 49 ans sont plus susceptibles que ceux de 50 ans et plus d’obtenir leurs nouvelles en ligne, peu importe le format qu’ils préfèrent (lire, regarder ou écouter). Les Américains plus âgés sont de plus en plus attirés par le Web, mais pas aussi rapidement que les jeunes adultes.

Pew note que ce virage numérique graduel est conforme à ses recherches antérieures, reflétant une dépendance croissante à l’égard du Web pour les nouvelles et une baisse de l’écoute des nouvelles à la télévision. Il n’y a qu’un écart de 6% entre ceux qui disent qu’ils reçoivent souvent des nouvelles en ligne et ceux qui le font à la télévision.

Les résultats de l’organisme de recherche sont fondés sur un sondage mené du 30 juillet au 12 août auprès de 3 425 adultes américains qui sont membres du American Trends Panel, un groupe représentatif à l’échelle nationale du centre. La marge d’erreur d’échantillonnage pour l’échantillon complet de 4 581 répondants est de plus ou moins 2,5 points de pourcentage.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.