Une enquête menée par le New York Times a révélé l’ampleur même de la façon dont notre emplacement est suivi par des applications sur nos smartphones.

Les conclusions : Plusieurs entreprises affirment qu’elles peuvent suivre environ la moitié des appareils mobiles aux États-Unis, avec des emplacements précis mis à jour jusqu’à 14 000 fois par jour (!!!!!!) dans certains cas. Ces données sont notamment vendues ou analysées à des fins publicitaires et de vente au détail. Les ventes de publicité géolocalisée ont atteint environ 21 milliards de dollars cette année, et c’est un marché en pleine croissance. Les données sont rendues anonymes, mais les personnes ayant accès aux données brutes pourraient facilement identifier une personne sans son consentement. Les entreprises ne se contentent pas non plus de suivre votre position géographique, elles veulent aussi prévoir vos mouvements futurs, comme le montre ce brevet de Facebook : Offline Trajectories ainsi que Location Prediction Using Wireless Signals on Online Social Networks.

Vieilles nouvelles ? La plupart d’entre nous savons que nos téléphones recueillent des données de localisation. Mais en clarifiant l’échelle, la monétisation et le risque d’identification, le NYT rend la question beaucoup plus difficile à ignorer et l’article est excellent.

Ce que vous pouvez faire : Si tout cela semble terrifiant, ne paniquez pas. Une solution est à portée de main. Vous devrez passer soigneusement au peigne fin les paramètres et les permissions de votre téléphone. Le NYT fournit un guide pratique ici, mais si vous voulez une règle empirique simple : supprimer les applications gratuites.

[Apprenez comment empêcher les applications de suivre votre position.]

[En savoir plus sur la façon dont le Times a analysé les sociétés de localisation.]

Mais à part ça, on ne parvient pas à localiser un type qui ouvre le feu sur des civils…

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.