Deux « agroglyphes » particuliers ont récemment été repérés dans la préfecture de Miyazaki, au Japon. Visibles d’en haut seulement, ils ont été formés par des cèdres sucrés (cèdres japonais).

Les théoriciens du complot seront déçus d’apprendre qu’il existe une explication très pratique à l’émergence de ces formes : la science. Plus précisément, c’était le résultat d’une expérience scientifique qui a duré près de 50 ans.

Selon la documentation (PDF) que nous avons obtenue du ministère japonais de l’Agriculture, des Forêts et de la Pêche, en 1973, une zone de terrain près de Nichinan City a été désignée « forêt expérimentale » et l’une des expériences consistait à essayer de mesurer l’effet de l’espacement des arbres sur la croissance. L’expérience a été réalisée en plantant des arbres par incréments radiaux de 10 degrés formant 10 cercles concentriques de diamètres variables.

Une partie de ce qui rend les agroglyphes si séduisants est leur forme concave, ce qui est un résultat inattendu de l’expérience qui suggère que la densité des arbres affecte effectivement la croissance. Les arbres doivent être récoltés dans environ 5 ans, mais les autorités envisagent maintenant de préserver les agroglyphes.

Ci-dessous se trouve une image de Google Earth, qui est malheureusement un peu sombre. Pour ceux qui sont intéressés, voici les coordonnées exactes.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.