Le pansement de l’avenir ? Ces bandages de haute technologie accélèrent le processus de guérison

Le règne des pansements de couleur chair pourrait bientôt être perturbé. Les chercheurs ont révélé un nouveau concurrent de haute technologie qui pourrait tout simplement révolutionner l’industrie de la guérison : un pansement auto-alimenté qui génère un champ électrique sur un bobo.

Selon un nouveau rapport paru dans ScienceDaily, des ingénieurs de l’Université du Wisconsin-Madison ont créé un nouveau type de pansement protecteur qui envoie une légère stimulation électrique, réduisant ainsi « dramatiquement » le temps de guérison d’une blessure chez le rat. La technologie pourrait être particulièrement utile pour les personnes qui souffrent de plaies chroniques, comme les ulcères et les plaies chirurgicales qui ne guérissent pas. Souvent, ce genre de plaies ne répondent pas bien aux procédures générales de pansement.

Ce nouveau pansement électrique est alimenté par un nanogénérateur portable constitué de feuilles de polytétrafluoroéthylène (PTFE), de feuilles de cuivre et de polyéthylène téréphtalate (PET). Le nanogénérateur convertit les mouvements de la peau en petites impulsions électriques, qui s’écoulent ensuite vers deux électrodes de travail placées de chaque côté de la plaie pour produire un faible champ électrique. Fondamentalement, l’énergie générée par le corps d’un patient alimente les impulsions électriques.

« Notre appareil est aussi pratique qu’un pansement que vous mettez sur votre peau « , a déclaré Xudong Wang, professeur de science des matériaux et de génie à UW-Madison, à l’équipe des communications de l’université.

Les tests ont montré que ces bandages électroniques guérissent les plaies en trois jours, contre 12 jours avec un bandage de contrôle normal.

« Nous avons été surpris de voir un taux de récupération aussi rapide « , a déclaré Wang. « Nous suspections que les dispositifs produiraient un effet, mais l’ampleur était beaucoup plus grande que prévu. »

Pour aller de l’avant, les chercheurs ont l’intention d’étudier plus à fond la façon dont les impulsions électriques affectent la guérison grâce à une étude sur la peau de porc, qui ressemble beaucoup aux tissus humains. Ils veulent également accroître les capacités des nanogénérateurs, ce qui peut inclure de nouvelles façons d’exploiter l’énergie, comme l’utilisation de petites secousses imperceptibles dans la peau ou le pouls d’un battement de cœur.

L’équipe croit que leur nouvelle invention pourrait résoudre un vrai pot-pourri de problèmes médicaux. Mieux encore, c’est relativement bon marché, juste un peu plus cher qu’un pansement ordinaire. « L’appareil en soi est très simple et pratique à fabriquer », dit Wang.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.