Elon Musk a inventé le pire et le plus cher métro du monde

Si vous avez souvent pris le métro, vous vous êtes certainement dit : « Ce qui ne va pas avec ce foutu métro, c’est qu’il n’est pas plus cher et plus lent que ça. » Et au moins pas besoin de trouver une place de parking pour garer ma voiture. Bref, les options de transport en commun pas cher, et souvent plus rapides que n’importe quel moyen de locomotion, même si cela nécessite de supporter d’être en communauté, restent une solution pratique, malgré les nombreuses imperfections.

Mais Elon Musk, l’inventeur de la Tesla, le génie visionnaire, à peine maniaque, a inventé l’avenir du transport en commun que nous attentions : un tunnel étroit et irrégulier par lequel une voiture de la marque Tesla peut conduire la personne qui la possède, plus peut-être deux ou trois autres personne d’un endroit à un autre à 80km/heure.

C’est un métro, seulement au lieu de trains remplis de plusieurs dizaines ou centaines de personnes à la fois, à travers une grille de grands tunnels, dans un grand ballet chorégraphié souterrain capable de déplacer des dizaines ou des centaines de milliers de passagers par heure, c’est… Les voitures de marque Tesla… avec leurs propriétaires et peut-être quelques autres personnes… conduisant à vitesse modérée… à travers des tunnels étroits et bosselés sans issue de secours.

Il s’agit d’un train à grande vitesse, c’est la seule chose sans la grande vitesse, et avec la partie « rail » qui s’ajoute arbitrairement à ce qui n’est autrement qu’une route souterraine à une seule voie Tesla, dans le but de sécuriser les investissements publics en l’appelant « transport public » et non « conduire une automobile d’ici à là ». Et à chaque fin de voyage, au lieu de simplement entrer ou sortir d’une gare, vous devez faire descendre ou monter une voiture électrique autonome de marque Tesla dans un ascenseur pour une seule voiture. De plus, chaque « train » ne peut transporter qu’autant de personnes qu’il peut en transporter dans une voiture électrique autonome de marque Tesla.
Que se passera-t-il aux heures de forte affluences ?

En gros, il s’agit du Holland Tunnel, mais d’une manière ou d’une autre infiniment moins efficace, et seulement pour les consommateurs d’une marque louche qui fera probablement faillite au cours de la prochaine demi-décennie. Un tel projet en fait coûtera qu’un billion de dollars pour construire et qu’il faudra contourner le processus d’examen environnemental public. Comme toutes les bonnes solutions technologiques.

Les gens ont inventé les métros il y a 150 ans. Musk vient d’inventer une bande transporteuse lente pour les voitures de son autre entreprise. La seule innovation, littéralement, c’est qu’il s’agit d’une version pire de la conduite et de l’utilisation du métro, et qui n’est offerte qu’aux gens qui ont acheté une seule marque de voiture (un peu scandaleux et mégalo). Oui. Vrai. Attendez. Non. C’est innovant ! C’est une solution au problème de la circulation, parce que maintenant, simplement en achetant un véhicule électrique autonome de marque Tesla et en l’équipant de roues latérales rétractables spéciales, les propriétaires de Tesla peuvent contourner les embouteillages et choisir de passer leur temps assis dans la ligne follement lente à l’extérieur de ce tunnel, attendant leur tour pour passer, une voiture à la fois.

Ce n’est même pas une bonne idée pour les conducteurs de Tesla. Pourquoi quelqu’un voudrait utiliser ce tunnel ? Nous n’avons même pas vraiment compris comment, même dans la démonstration de presse, c’était un trajet si inconfortable que le journaliste du Washington Post a décrit, dans un article par ailleurs pas particulièrement hostile, comme « une expérience que vous ne toléreriez pas dans un service de métro public » et que le Los Angeles Times a assimilée à « conduire sur une route de terre ».
– Ou le danger que les stupides roues latérales rétractables du marché des pièces de rechange pourraient poser aux autres conducteurs et à leurs voitures ordinaires en cas de dysfonctionnement.
– Ou le fait que les voitures Tesla sont sujettes aux flammes, ce qui les rend inutilisables dans les tunnels étroits et cahoteux où il n’y a pas de place pour les camions de pompiers ou les issues de secours.
– Ou comment les tunnels prévus sont si étroits que même l’ouverture d’une porte de voiture à l’intérieur ressemble à une proposition louche.
– Ou comment, même au plus haut niveau conceptuel, c’est une idée évidemment stupide et inutile qui, même dans le meilleur des cas – ce qu’elle ne vise pas actuellement – serait redondante et/ou pire que les systèmes de transport en commun rapide existants qui n’exigent pas de leurs usagers qu’ils possèdent des voitures Tesla.

Bref, ce n’est pas une innovation.

2 commentaires sur “Elon Musk a inventé le pire et le plus cher métro du monde”

  1. Vous l’avez descendu ! Le pire dans tout ça, c’est que votre analyse est tellement vraie ! A quoi ça peut bien servir un truc pareil. Si les fusées réutilisables sont un bond en avant, ces tunnels à fric sont une belle arnaque à l’intelligence !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.