La légende du clavier QWERTY

Une théorie populaire sur la raison pour laquelle nous utilisons le clavier QWERTY est qu’il a été conçu pour ralentir les dactylographes afin d’éviter les blocages de machines à écrire : l‘arrangement a volontairement séparé les séquences de lettres les plus courantes comme « th » ou « he ». En théorie, le système QWERTY devrait donc maximiser la séparation des paires de lettres communes. Cette théorie pourrait être facilement démystifiée pour la simple raison que « er » est la quatrième lettre la plus courante dans la langue anglaise. Cependant, l’un des prototypes de machines à écrire avait un clavier légèrement différent qui n’a été changé qu’à la dernière minute. S’il avait été mis en production, on parlerait du clavier QWE.TY :

Et autres tentatives…

Cependant, des recherches plus récentes ont montré que les télégraphistes préféraient la disposition QWERTY parce qu’elle accélérait la transcription des messages en morse.

On dirait que nous sommes coincés avec QWERTY maintenant, bien qu’il y ait quelques alternatives intéressantes qui émergent, comme la disposition KALQ, qui sont optimisées pour la frappe du pouce sur les écrans tactiles.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.