Un nouveau livre révèle qu’Hitler s’est appuyé sur un certain nombre de drogues pour gouverner l’Allemagne, dont la “crystal meth.”

Le charisme d’Hitler, sa démagogie et sa capacité à mobiliser l’Allemagne derrière lui ont fait l’objet de nombreux articles et discussions. Sa tentative ratée de mener une guerre sur deux fronts, et de faire la même erreur que l’invasion de la Russie par Napoléon, ont également été des sujets épuisés par les chercheurs et les historiens. Mais de nouvelles révélations, comme le fait que le Führer avait un micropénis, changent complètement notre vision de la Seconde Guerre mondiale.

Un dossier de 47 pages révèle que la montée de l’Allemagne nazie a été alimentée par la consommation de drogue. Hitler lui-même prenait 74 drogues différentes, dont un opioïde puissant, et ce que nous considérons aujourd’hui comme de la méthamphétamine (crystal meth). Le rapport militaire américain, élaboré au cours de la guerre, décrit un certain nombre de substances différentes ingérées par le Führer, notamment la morphine, les barbituriques, les tranquillisants et même le sperme de taureau. (ce qui sonne comme des bullshits).

Le sperme du taureau était censé restaurer la libido du Führer pour suivre sa petite amie beaucoup plus jeune, et le faire paraître énergique et masculin devant la population. Les autres médicaments devaient aider à soulager un éventail de problèmes allant des crampes d’estomac à peut-être, ce que certains historiens croient être les symptômes du trouble bipolaire.

L’écrivain allemand Norman Ohler traite de la consommation de drogues dans l’Allemagne nazie dans son nouveau livre, Blitzed: Drugs in the Third Reich (Der Totale Rausch). En Amérique, c’est Blitzed. Le livre a connu un grand succès en Allemagne et a depuis été traduit en 18 langues. Selon Ohler, bien que les drogues aient joué un rôle central, les historiens l’ont négligé en raison du peu d’intérêt pour le médecin personnel d’Hitler, le Dr Theodor Morell.

BigThink

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.