Voici une initiative citoyenne géniale pour donner le pouvoir aux gens d’améliorer le quotidien dans la ville d’Helsinki.

Cette année, Helsinki s’engage dans une expérience audacieuse de démocratie directe. Pour la première fois, les dirigeants municipaux mettent de côté une partie du budget de la ville et donnent aux résidents le pouvoir de décider eux-mêmes de la façon dont ces fonds doivent être dépensés.

L’établissement d’un budget participatif permet cela. Helsinki a réservé 4,4 millions d’euros pour que les habitants puissent les utiliser à leur guise. Ce n’est qu’une fraction du budget de 4 milliards d’euros de la ville, mais c’est suffisant pour financer des dizaines de petits projets ayant un impact local, comme de nouveaux terrains de jeux ou des abribus.

Le jeu s’articule autour de six différents types de cartes à jouer, chacune conçue pour stimuler la conversation entre les joueurs afin de susciter des idées et de leur donner forme :

  • Les cartes « Great City » bleu clair traitent des différentes façons dont Helsinki peut s’améliorer, en développant des espaces comme des parcs où les gens peuvent se rencontrer, par exemple, ou en rendant la ville plus sûre.
  • Les cartes « City Districts » bleu foncé sont à l’échelle : L’idée est-elle destinée à l’ensemble de la ville ou seulement à un certain quartier ?
  • Les cartes rouges « Facteurs limitants » définissent les paramètres : Les projets doivent être des activités ponctuelles plutôt que des engagements permanents et ne peuvent pas dépasser un coût de 35 000 € ; ils ne peuvent pas non plus contredire les valeurs fondamentales de la ville telles que la promotion de l’égalité, de la sécurité ou de la durabilité, ou ne relèvent pas de la juridiction de la ville.
  • Les cartes « Citoyens » jaunes offrent des personnages de différents résidents d’Helsinki à garder à l’esprit en tant qu’utilisateurs potentiels du projet : par exemple, les mères au foyer qui sont récemment immigrées en Finlande, les étudiants ou les personnes à mobilité réduite.
  • Les cartes vertes « Idées et solutions » permettent aux gens de sortir des sentiers battus. Dessinez une de ces cartes et on vous dira peut-être d’appeler un ami ou un membre de votre famille pour lui demander ce qu’il aimerait développer dans la ville, ou d’écrire une idée sur papier, de la remettre à la personne à votre gauche et de lui demander de la développer.
  • Les cartes « joker » noires sont pour les équipes qui se retrouvent bloquées ou au coeur d’une dispute. Ces cartes encouragent tout le monde à faire une courte pause, ou même à sortir dans la rue et à faire rebondir leur idée sur une personne qui passe par là pour obtenir des commentaires.
  • Après avoir lancé des idées, en avoir débattu et les avoir développées, les acteurs décident entre eux des idées à proposer formellement et les soumettent à la plateforme de budgétisation participative en ligne de la ville. C’est la fin du jeu, mais ce n’est que le début de la route des idées des résidents.

La ville a reçu un total de 1 260 idées de la part des résidents, alors que l’appel de soumissions a été ouvert pendant trois semaines l’automne dernier. Toutes les propositions ont ensuite été envoyées aux services municipaux pour vérification, afin de s’assurer qu’elles respectaient les règles de la ville ; environ les deux tiers de ces idées ont été retenues.

« C’est aussi une toute nouvelle façon d’inciter les résidents à s’engager et à réfléchir à la façon dont ils peuvent améliorer leur ville. »

Aujourd’hui, la ville accueille une série d’ateliers de co-création. Il s’agit de forums publics où les résidents se réunissent en comités pour analyser toutes les idées sur un sujet similaire – des événements culturels, par exemple – et rassembler ces idées dans un plan. Ce printemps, ces plans seront envoyés aux services municipaux pour qu’ils reçoivent des estimations de coûts. Plus tard, les résidents voteront sur les plans qu’ils souhaitent voir mis en œuvre.

Mme Verkka a déclaré qu’elle avait récemment présenté le jeu lors d’une conférence internationale à Berlin et que d’autres villes étaient très intéressées par cette stratégie. « C’est un outil qui rend toute cette question de budgétisation participative plus accessible « , a-t-elle dit. « C’est plus facile de mettre la main dessus avec un jeu. C’est une chose très complexe, mais ce jeu la rend plus accessible et plus faisable. »

Découvrez cette belle initiative ici et ici : Participation Game.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.