Le Shelajit, le minéral qui soigne tout

Il y a quelques jours, on m’a parlé du Shilajit en me décrivant ce minéral, ou plutôt ce goudron, comme un produit universel qui soigne tout.

En faisant quelques recherches, visiblement, sur les sommets de l’Himalaya, les grands singes blancs mâchent une substance noire, une sorte de goudron qui suinte des rochers sous l’effet de la chaleur. Cette substance donnerait longévité et force aux singes blancs.

En fait, cette matière s’appelle le shilajit, cette substance est généralement marron foncé et est utilisée depuis des milliers d’années dans la médecine Ayurvédique pour ses propriétés énergisantes, détoxifiantes et revitalisantes.

Elle contient en effet près de 85 minéraux différents ainsi que des acides aminés, des vitamines et des dizaines de minéraux sous forme ionique peut donc être considéré comme un super-aliment. Les minéraux qu’il contient sont ionisés et donc plus facilement transportés et absorbés dans le système digestif car « chargés » ioniquement et demandent moins d’énergie pour être utilisés et éliminés par l’organisme.
Le shilajit est entre autre composé d’humus, un résidu de décomposition végétale, de matières organiques et minérales, qui a été emprisonné dans la roche pendant des milliers d’années. Et les deux constituants les plus intéressants du shilajit sont l’acide fulvique et l’acide humique (regroupés en général sous le terme « acides humiques ») qui sont très appréciés pour les cultures, en particulier l’hydroponie.

On trouve le shilajit principalement dans l’Himalaya (Tibet, Bhutan), mais on en trouve aussi en Mongolie, en Russie, en Chine et en Inde.

Le goût un peu terreux et amer, mais apportera un petit goût fumé si on le mélange à autre chose : mais comme il faut AU MAXIMUM l’équivalent d’un petit pois en quantité, son goût n’est pas la raison pour laquelle on le consomme.

Selon le site AyurvédaRevolution, la shilajit est très connu en médecine ayurvédique :

C’est un régénérateur puissant pout tout l’organisme :

  • Anti-fatigue, il rééquilibre l’organisme et booste le système immunitaire
  • Augmente l’absorption intestinale : L’humus contenu dans le shilajit forme une structure de treillis dont les espaces vides sont remplis d’une panoplie de molécules organiques, de minéraux et d’oligoéléments qui servent de cofacteurs d’absorption intestinale. L’acide fulvique joue aussi un rôle de transporteur de molécules pour les éléments nutritifs de taille plus petite. Cette même substance est idéale pour désintoxiquer du même coup l’organisme de ses métaux lourds. Il serait un puissant amincissant aussi.
  • Anti-inflammatoire
  • Antioxydant
  • Tonique du pancréas et hypoglycémiant
  • Tonique du système nerveux : il améliore grandement la mémoire
  • Anxiolytique
  • Immuno-modulateur et tonique immunitaire

Adjuvants recommandés en ayurvéda pour accompagner le shilajit :
Pour vata : l’huile de sésame
Pour pitta : le ghee (mon profil d’après ce test)
Pour kapha : le miel

Éviter de consommer le shilajit en cas de taux d’acide urique très élevés, dans un cas d’arthrite goutteuse ou de pierres d’acide urique par exemple. Le shilajit tend à augmenter le taux d’acide urique dans l’organisme.

Attention aux excès de substances lourdes et caloriques ainsi qu’aux substances trop réchauffantes en combinaison avec le shilajit qui augmente l’absorption intestinale et réchauffe l’organisme.

Pour s’en procurer, voici 2 références :

Shilajit (40g) :

Shilajit en résine pure (20g) :

Par ailleurs, si vous souhaitez plus d’informations sur les traitements naturels, ce site propose une grande quantité d’ouvrages sur les herbes fondamentales, l’ayurveda, et les médecines du monde.

Source :
Safety and efficacy of shilajit, Phytother Res. Avril 2014.
Shilajit: a natural phytocomplex with potential procognitive activity, Int J Alzeimers Dis. Février 2012.

AlternativeSanté

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.