Publicités

Dessinez dans le vrai monde avec World Draw

Dessinez dans le vrai monde avec World Draw

Dessiner des choses
L’interaction centrale consiste pour l’utilisateur à dessiner une création 2D sur une toile qui est reconnue, transformée en objet 3D et placée dans le monde. Les concepteurs fait appel à la technologie AI & ML derrière AutoDraw (pour dessiner comme un pro) et QuickDraw pour reconnaître ce que l’utilisateur dessine, et ceci est traduit en un modèle utilisant WebGL. Une fois créé, le modèle est placé dans le monde dans une position basée sur les inventaires de placements disponibles.

Active Theorie (aussi ceux qui ont crée Paperplane) a utilisé Google Poly comme base pour créer plus de 90 modèles personnalisables, assurant aux utilisateurs une flexibilité maximale lors de la construction du monde. Pour rationaliser l’engagement, les utilisateurs peuvent télécharger l’expérience sous forme d’application Web progressive (PWA).

Créer le monde

Lors de la création du monde, ils ont eu besoin d’un système capable de s’adapter à l’infini et de maintenir l’intégrité structurelle tout en permettant la personnalisation à partir d’une base massive d’utilisateurs contributeurs.

Afin d’étaler le monde, ils ont utilisé un système de carrelage. En se basant sur les dessins entrants, un type de ML appelé arbre de décision disposerait des tuiles d’environnements prédéfinis pour recevoir des objets. Pour fabriquer ces tuiles, ils ont créé un outil pour leurs concepteurs qui leur a permis de construire des tuiles avec de multiples configurations d’objets dans tous les différents environnements. Cette interface a permis aux concepteurs de préparer individuellement chaque partie du monde, depuis les tuiles elles-mêmes, jusqu’au degré de personnalisation des objets. Une fois les tuiles créées, elles ont été sauvegardées sous forme de minuscules images 128×128 avec des couleurs représentant des informations sur les objets et leur emplacement sur la tuile.

Afin de maintenir l’uniformité dans le monde, leurs artistes ont créé des curseurs de couleur individuels pour chaque objet afin que les utilisateurs puissent personnaliser leur dessin sans dégrader l’aspect du monde. Ils ont utilisé Firebase Realtime Databases pour donner aux utilisateurs des suggestions de dessins basées sur les postes vacants dans les tuiles déjà existantes dans le monde. Un multiplicateur a également été intégré à ce système, permettant à un seul utilisateur de créer plusieurs objets afin de s’assurer que l’inventaire ouvert sur les tuiles correspondait approximativement aux dessins entrants, si possible.

Enfin, afin d’assurer l’efficacité du monde infiniment évolutif, ils ont regroupé tous les objets uniques afin qu’ils puissent être rendus en un seul modèle et ajouté au fur et à mesure qu’ils étaient placés dans le monde.

C’est le moment de jouer vous aussi à construire un monde, le nôtre en cliquant ici.

Pour plus de détails consultez leur article sur Medium.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :