J’aime vraiment les pierres (dont ma labradorite et mon bracelet de saphirs étoilés), et voici que je cherche à nouveau une opale tant pour ses vertus que ses reflets attirants.

Et hier, en me baladant rue Monge dans le 5ème arrondissement, je suis rentré dans un magasin tibétain (oui le genre de magasin un peu folklorique) pour regarder et passer le temps pour être honnête.

Sauf que j’ai vu une bague avec de légers reflets bleu, vert, rouge : et sur Instagram, je sais que ces pierres s’arrachent entre amateurs. La vendeuse ne semblait pas connaître le nom des pierres et me la vendue à 25 euros.

Bref, l’Opale noire ou la Black Opal est une Opale Précieuse avec un fond gris foncé, bleu foncé, vert foncé et gris-noir avec un jeu de couleur. Le noir profond est une exception. Et l’opale noire est plus rare que l’opale blanche.

Je ne vais pas lister les propriétés merveilleuses de cette pierre, de nombreux sites se renvoient les informations qu’elle porte chance. Mais en vrai elles font toutes du bien !

Mais je suis curieuse de son origine.

En faisant mes recherches, je tombe sur le genre de site que j’affectionne vraiment et voici le genre d’info précises que l’on trouve :

Et vous pouvez faire la recherche pour l’opale sans précision :

Le site en question est Mindat.org.

C’est la plus grande base de données ouverte au monde sur les minéraux, les roches, les météorites et leurs localités d’origine.

Mindat.org est géré par le Hudson Institute of Mineralogy, un organisme à but non-lucratif.

Donc toutes les raisons sont alignées pour que JE FASSE CONFIANCE à ce site. Plus le temps avance, plus les sites qui sont open-source ou open-data prennent de la valeur pour moi et je préfère largement soutenir ces plateformes que tout le reste.

Regardez l’inventaire, il y a vraiment de quoi faire pour parcourir tous les contenus !

Pour la petite histoire de cette plateforme :

Mindat.org a commencé comme une base de données dédiée aux minéraux et à leurs localités, mais s’est étendue depuis pour englober les données relatives à la météoritique (l’étude des météorites), la pétrologie (l’étude des roches), et d’autres aspects de la géologie. Cette partie de la base de données est plus récente que la partie concernant la minéralogie, mais, avec la contribution de leurs utilisateurs, elle promet de devenir une ressource essentielle pour ces sujets également.

Mindat.org se consacre non seulement à fournir les données les plus récentes sur ces sujets, mais aussi à développer de nouvelles façons d’appliquer ces données à l’étude scientifique de la Terre et au-delà.

Mindat.org est un programme de sensibilisation du Hudson Institute of Mineralogy, un organisme sans but lucratif basé aux États-Unis qui se consacre à la découverte, à l’étude et à la préservation des espèces minérales et de leur histoire, ainsi qu’à la sensibilisation et à l’appréciation du public envers le règne minéral par la sensibilisation et la sensibilisation.

Pour en savoir plus sur la création et le développement de mindat.org, consultez ici, l’Histoire de mindat.org.

Et comment j’ai trouvé ce site que même mon ami argentin qui a créé mon bracelet ne connaissait pas et qui est pourtant expert en pierres ?

Tout simplement en regardant sur Ebay et tous les sites possibles pour comparer mon opale aux autres avec une recherche Google Image (attention ce lien brille de mille feux!)

(j’ai d’ailleurs un peu flashé sur des bijoux hors de prix, comme celle-ci par exemple.)

J’ai tout simplement cherché le nom de la mine d’opale en Ethiopie, et je suis tombée en 1er sur cette page :

Je suis tombée sous le charme de l’enquête évidemment et j’étais partie pour chercher un peu toutes les pierres pour comprendre comment distinguer les différents genres, y compris ma labradorite.

Donc si vous êtes aussi passionnés de pierres, voici une source intéressantes pour se faire un bagage de connaissances et distinguer les perles rares dans les bouibouis !

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.