Publicités

Écarte toi, graphène : le borophène est la prochaine merveille du monde

Écarte toi, graphène : le borophène est la prochaine merveille du monde

Le borophène, une couche d’un seul atome de l’élément bore, est super-fort et super-flexible, en plus d’être un supraconducteur.

Depuis des années, le matériau graphène a séduit le monde scientifique en raison de son incroyable force et flexibilité. Il peut conduire l’électricité mieux que tout autre matériau à température ambiante. Il a été conçu pour stocker des données électroniques et pourrait transformer la façon dont nous fabriquons les puces électroniques. Une forme tridimensionnelle de graphène est notre meilleur candidat pour la construction dans l’espace. Les gens se sont demandés si ce matériau allait être à l’origine de la prochaine révolution industrielle. Il a même fait son chemin dans les produits de consommation, comme les ampoules électriques et les vestes, et la teinture capillaire au graphène est peut-être en route.

Bore
Bore cristallin pur. [Image : /Wiki Commons]

Mais il y a un nouveau matériau merveilleux dans le quartier. Comme le graphène, ce n’est qu’un atome d’épaisseur. Et bien que le graphène soit fait de carbone, ce nouveau matériau appelé borophène est fait de l’élément bore. Il a été synthétisé pour la première fois en 2015, et les scientifiques ont depuis découvert qu’il est encore plus fort et plus flexible que le graphène. Une étude sur les utilisations du matériau, publiée sur la plateforme académique numérique d’Arxiv en mars, répertorie ses applications potentielles, parmi lesquelles le stockage de l’hydrogène et des batteries lithium-ion plus puissantes – des applications qui pourraient être cruciales pour un avenir dominé par les véhicules électriques. Parce qu’il est plus flexible que le graphène, il pourrait également être utilisé dans l’électronique flexible ; les chercheurs spéculent en outre que la capacité du borophène en tant que supraconducteur signifie qu’il pourrait être utilisé pour fabriquer des vêtements de nouvelle génération, des capteurs biomoléculaires et même des ordinateurs quantiques.

La structure du borophène. [Image : Zhi-Qiang Wang, et al./arXiv]

La recherche sur le borophène n’en est encore qu’à ses débuts et des défis nous attendent. Les scientifiques n’ont pas encore créé de grandes quantités de cette substance. Les chimistes de Yale ont pu produire 100 micromètres carrés de borophène en décembre. Mais le potentiel des matériaux qui n’ont qu’un seul atome d’épaisseur, comme le borophène et le graphène, pour révolutionner l’informatique et l’énergie continue. Avant que cela ne se réalise, les scientifiques devront continuer à étudier les propriétés du borophène et trouver des moyens de produire le matériau à l’échelle.

Fastcompagny

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :