Publicités

Vos baskets polluent la planète. Voici 7 alternatives plus écologiques !

Vos baskets polluent la planète. Voici 7 alternatives plus écologiques !

De Allbirds à Adidas en passant par Everlane.

Les baskets sont la chaussure de notre temps, conçues ergonomiquement pour s’adapter à nos pieds et conçues pour nous aider à traverser nos journées les plus occupées. Elles sont devenues l’énoncé esthétique ultime pour les lieux de travail modernes de plus en plus décontractés.

Malheureusement, les baskets ont une grande empreinte écologique. C’est en partie parce qu’elles sont très complexes à fabriquer, contenant en moyenne 30 composants – et certaines chaussures en contiennent jusqu’à 80. En pratique, cela signifie que de minuscules bouts de plastique, de cuir, de caoutchouc et de coton sont expédiés dans le monde entier pour fabriquer une chaussure, ce qui génère des émissions de carbone.

Les matériaux des composants ne sont pas particulièrement durables non plus. La plupart des baskets contiennent du plastique dans la semelle, qui n’est pas biodégradable, de sorte qu’elles peuvent rester dans les décharges pendant des centaines d’années. Et parce que ces pièces sont fixées à la chaussure avec de la colle, le plastique est actuellement impossible à recycler parce que les systèmes de recyclage actuels n’acceptent pas les matériaux qui ont été falsifiés par des produits chimiques. De nombreuses baskets sont également fabriquées en cuir, ce qui augmente encore leur empreinte carbone ; l’élevage du bétail représente 14,5 % du total des émissions de gaz à effet de serre d’origine humaine.

Tous ces problèmes individuels sont mauvais, mais ils sont aggravés par le fait que les baskets ont tendance à être axées sur les tendances et que les consommateurs les traitent souvent comme des articles à la mode. Ils peuvent acheter une couleur ou une ligne actuellement en vogue et la jeter à la fin de la saison. En 2017, le marché mondial de la chaussure de sport était évalué à 63,4 milliards de dollars et devrait croître de 5 % par année au cours des sept prochaines années pour atteindre 95,1 milliards de dollars en 2025. Grand View Research prévoit que près d’un milliard de baskets seront vendues cette année-là.

Cependant, les marques – et les consommateurs – sont de plus en plus conscients que les baskets polluent la planète. Quelques start-ups ont développé des solutions innovantes pour rendre les baskets plus écologiques, et même des géants comme Nike et Adidas développent des techniques pour améliorer la durabilité de leurs baskets.

Si vous êtes à la recherche d’une nouvelle paire de chaussures de sport – mais que vous voulez limiter leur impact sur l’environnement – voici une liste de chaussures de sport que vous pouvez regarder. Bien qu’aucune de ces chaussures ne soit parfaite, elles sont probablement meilleures que la chaussure de sport moyenne que vous pourriez obtenir d’une marque de mode sans aucune pratique environnementale en place. Fastcompany a passé au crible ces marques pour nous assurer qu’elles font avancer les choses en matière de durabilité. Il est important de noter qu’elles ont été testées pour s’assurer qu’elles sont confortables et performants.

ALLBIRDS RUNNER

Prix : $95

Allbirds, cinq ans, s’est fait un nom en créant des chaussures à partir de matériaux renouvelables que personne ne pensait auparavant pouvoir mettre dans une basket. L’entreprise s’est lancée avec des baskets de 95 $ et des mocassins en laine de merino, des moutons néo-zélandais. Ils ont ensuite sorti une version estivale de la chaussure de sport en fibres d’eucalyptus respirantes qui sont les premières chaussures certifiées par le Forest Stewardship Council. L’entreprise a également été la première à mettre au point une semelle en mousse fabriquée à partir de sucre provenant de sources durables, plutôt que de combustibles fossiles, et a mis au point la formule de cette mousse open-source afin que d’autres marques de chaussures puissent l’utiliser.

Tout cela concerne l’approvisionnement des matériaux, mais pas l’empreinte carbone globale de la marque. Cette année, Allbirds s’est donc engagée à devenir une organisation neutre en carbone. Allbirds a calculé toute l’empreinte carbone de l’entreprise, depuis l’élevage des moutons jusqu’aux gaz à effet de serre émis lorsqu’un employé prend l’autobus pour aller travailler. L’entreprise se taxe elle-même pour chaque kilogramme de carbone émis, investissant cet argent dans son propre Fonds carbone qui investit dans la plantation d’arbres, la purification de l’air qui extrait les gaz à effet de serre de l’atmosphère et les projets d’énergie propre.

EVERLANE TREAD TRAINER

[Photo : Everlane]

Prix : $98

Everlane est entré dans le jeu de baskets le mois dernier. L’entreprise a passé deux ans à développer une baskets à 98 $ qui aurait un faible impact sur la planète. Contrairement à Allbirds, Everlane a créé une chaussure à partir de matériaux conventionnels, dont le cuir. Mais la marque a pris soin de s’approvisionner en utilisant des matériaux recyclés tels que le plastique et le caoutchouc. L’entreprise a également trouvé un cuir qui a reçu les meilleures notes du Leather Working Group, une organisation qui analyse la durabilité de l’approvisionnement en cuir. Everlane a trouvé une tannerie à Saigon qui utilise l’énergie solaire pour alimenter l’installation et moins d’eau douce que des tanneries comparables. Ensuite, l’entreprise a calculé l’empreinte carbone totale de la chaussure et l’a compensée en investissant dans des initiatives de plantation d’arbres.

Everlane a également pensé à la silhouette et à l’esthétique de la chaussure au fur et à mesure que ses designers travaillaient sur des questions de durabilité. L’objectif de l’entreprise était de créer des chaussures classiques et durables, d’encourager les consommateurs à porter les chaussures le plus longtemps possible. La chaussure finale a le genre de look normcore pour lequel Everlane est célèbre.

ROTHY’S SNEAKER (mes préférées)

[Photo : Rothy’s]

Prix : 125 $ pour les adultes, 55 $ pour les enfants

Rothy’s est connue pour ses appartements de ballet pour femmes dont le dessus et la semelle sont fabriqués à partir de fibres provenant de bouteilles d’eau recyclées. L’an dernier, l’entreprise a fait sa première incursion dans la fabrication d’une baskets à glissière, qu’elle fabrique maintenant pour les femmes (125 $) et les enfants (55 $). Rothy’s se distingue par ses techniques de fabrication respectueuses de l’environnement. Depuis son lancement en 2016, l’entreprise a réutilisé 30 millions de bouteilles d’eau pour créer le dessus en tissu. Et l’entreprise possède ses propres usines et ses propres équipements de fabrication, qui tricotent le tissu en 3D, coupant le matériel pour s’adapter à chaque baskets individuelles afin qu’aucun matériau ne soit gaspillé.

Beaucoup de femmes ont afflué vers les chaussures parce qu’elles sont confortables et pratiques. L’extérieur en tissu extensible épouse le pied et les chaussures sont lavables à la machine. Une remarque : l’esthétique de la marque est plus féminine que celle de nombreuses autres marques mixtes sur cette liste. Elle se décline avec une ligne plus fine, et dans des couleurs et des motifs plus féminins, du rose à la peau de serpent.

VEJA ESPLAR TILAPIA

[Photo : Veja]

Prix : 145€

Il y a deux décennies, deux jeunes hommes idéalistes en France ont lancé la marque Veja pour créer des baskets plus éthiques que celles qui existaient à l’époque. Ils s’inquiétaient de l’impact sur les travailleurs du monde entier qui créent les matières premières qui entrent dans la fabrication des baskets. Dans la vingtaine, ils ont fait le tour du monde en sac à dos. Ils ont trouvé une plantation de coton biologique au Brésil et une plantation de caoutchouc en Amazonie, où les travailleurs sont bien rémunérés et utilisent des méthodes traditionnelles pour cultiver ces matières. L’entreprise embauche également des personnes anciennement incarcérées qui ont de la difficulté à trouver du travail ailleurs pour travailler dans leur entrepôt en France.

Tout au long de ces expériences, ils ont constaté que la durabilité et les droits de l’homme tendent à aller de pair : les exploitations agricoles qui traitent bien les travailleurs ont également tendance à produire des matières premières dont l’impact sur l’environnement est moindre. Mais ces dernières années, Veja a doublé ses efforts pour trouver des matériaux encore plus innovants et respectueux de l’environnement pour ses chaussures. Par exemple, ils ont utilisé la peau du poisson tilapia, qui serait autrement jetée, pour créer un cuir à l’aspect peau de serpent. Ils ont mis au point un matériau semblable au cuir fait de lait caillé. Et plus récemment, ils ont mis au point une technique pour donner à leur toile de coton un lustre qui lui donne un aspect cuir, mais avec une empreinte carbone plus faible que celle des chaussures en cuir véritable. La marque n’est arrivée que récemment aux États-Unis, mais elle est maintenant portée par Madewell, Amour Vert, Net-A-Porter et Saks Fifth Avenue. Elles coûtent entre 95 $ et 160 $ selon le modèle.

ADIDAS X PARLEY CAPSULE

[Photo : Adidas]

Coût : 80 $ à 180 $ selon le modèle

L’année dernière, Adidas s’est engagée à réduire sa dépendance à l’égard du plastique vierge, qui est un composant essentiel des millions de chaussures qu’elle fabrique chaque année. L’entreprise s’est engagée à passer entièrement au plastique recyclé d’ici 2024. À l’heure actuelle, l’entreprise possède une collection capsule de baskets et de vêtements fabriqués en partenariat avec Parley for the Oceans, un organisme sans but lucratif qui attire l’attention sur l’impact destructeur du plastique sur l’environnement. Parley crée son propre matériau appelé Ocean Plastic, qui est fait de plastique qui a été intercepté dans les océans du monde entier. Adidas fabrique actuellement 45 modèles de ses chaussures à partir de ce plastique recyclé pour hommes, femmes et enfants (prix entre 80 $ et 180 $). Elle prévoit en vendre environ 10 millions cette année.

L’entreprise s’engage également dans un nouvel effort passionnant pour intégrer la recyclabilité dans les baskets dès le départ. À l’heure actuelle, les composants des baskets ne peuvent pas être démontés et recyclés parce qu’ils sont collés ensemble, et cette colle contamine les matériaux. Adidas travaille actuellement à la mise au point d’un nouveau système qui fixera les pièces avec de la chaleur. Aucune de ces chaussures n’est actuellement sur le marché, mais restez à l’écoute.

REEBOK COTON ET MAÏS – REEBOK COTTON AND CORN

[Photo : Reebok]

Prix : $95

L’an dernier, le laboratoire d’innovation de Reebok a lancé une baskets végétaliennes de 95 $, Cotton + Corn, fabriquées à partir de matériaux renouvelables, dont le développement a pris cinq ans. La tige est en coton et la semelle intérieure en huile de ricin. Le maïs est moulu et fermenté en un matériau qui est moulé dans la semelle de la chaussure. L’USDA a certifié que la chaussure contient 75 % d’ingrédients d’origine biologique.

À l’heure actuelle, la chaussure n’est pas encore entièrement biodégradable, car certains des matériaux de maïs transformés imitent les polymères plastiques, qui ne se décomposent pas. Mais Reebok travaille actuellement sur une deuxième itération de la chaussure qui sera compostable. Ce modèle ne représente qu’une petite partie de toutes les chaussures fabriquées par Reebok, mais c’est un début pour la marque, et l’entreprise espère intégrer les résultats du développement de la chaussure dans le reste de sa gamme. Pour l’instant, si vous recherchez une version plus durable de la ligne classique Superstar de Reebok, cette ligne fera l’affaire.

NIKE FLYLEATHER

[Photo : Nike]

Prix : $90

Nike s’efforce de devenir plus durable tout au long de sa chaîne d’approvisionnement. L’an dernier, l’entreprise a déclaré qu’elle passerait à l’énergie entièrement renouvelable d’ici le milieu de l’année grâce à un important contrat avec un parc éolien au Texas. L’entreprise affirme que 75 % de tous les produits Nike – y compris les chaussures et les vêtements – contiennent maintenant des matériaux recyclés, y compris des plastiques recyclés. Au cours des six dernières années, elle a été le plus gros consommateur de polyester recyclé de l’industrie, ce qui montre qu’elle réduit sa dépendance au plastique vierge.

Cependant, si vous recherchez une basket spécifique qui utilise une approche particulièrement innovante en matière de durabilité, Flyleather est un bon choix à considérer. L’entreprise a mis au point un nouveau matériau qui utilise des chutes de cuir qui tombent sur le sol des usines de fabrication de chaussures. Nike a mis au point une façon de fusionner ces déchets avec des fibres synthétiques, créant ainsi un rouleau de matériau qui porte toutes les mêmes qualités de cuir – durabilité, apparence, toucher et même l’odeur. Comme l’entreprise utilise des matériaux qui seraient autrement gaspillés, l’approche utilise moins d’eau et de carbone que la production traditionnelle de cuir. Et la création d’un rouleau de matériau – plutôt que d’utiliser une peau de vache – est une approche plus efficace de la production, ce qui se traduit par moins de déchets (mais aussi par le fait qu’il ne peut être recyclé à la fin de sa vie). Nike fait maintenant plusieurs silhouettes de chaussures iconiques en cuir volant, y compris l’Air Force One et le Tennis Classic. Pour le Jour de la Terre cette année, Nike a créé une version à 90 $ de sa chaussure Cortez en collaboration avec Steven Harrington en utilisant Flyleather.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :