Vraiment ? L’ennui, que tout le monde fuit et dont personne n’ose prononcé le nom à voix haute, aurait des bienfaits ?

Voici ce qui est dit dans Steal Like An Artist :

« Quand on est occupé, on devient bête, n’est-ce pas vrai ? » La plupart des bonnes idées arrivent quand on s’ennuie. Les gens créatifs ont besoin de rester assis, contemplatifs, à ne rien faire.
Si vous êtes à court d’idées, faites du repassage, lavez la vaisselle, ou allez faire une longue marches. Fixez un point dans la mur aussi longtemps que vous le pouvez.
« Evitez le travail est la meilleure façon de se concentrer ».
Les avantages de l’ennui 

D’ailleurs, « Fixer un point sur le mur » était une proposition du psychologue William James : faites-en un exercice !

Fixez ce point jusqu’à ce que vous ayez une idée

Neil Gaiman : « La meilleure façon de trouver de nouvelles idées, c’est de s’ennuyer. »

Steve Jobs : « Je crois beaucoup à l’ennui. L’ennui permet de s’adonner à la curiosité, et de la curiosité naît tout. »

Peter Bregman : « L’ennui est une chose précieuse, un état d’esprit qu’il faut poursuivre. Une fois que l’ennui s’installe, nos esprits commencent à errer, à la recherche de quelque chose d’excitant, quelque chose d’intéressant pour y atterrir. Et c’est là qu’intervient la créativité. »

Scott Adams : « J’ai remarqué que mes meilleures idées surgissent toujours quand le monde extérieur échoue dans sa tâche première qui est de me faire peur, de me blesser ou de me divertir. »

Joseph Brodsky : « L’ennui est votre fenêtre… Une fois cette fenêtre ouverte, n’essayez pas de la fermer ; au contraire, laissez-la grand ouverte. »

Albert Einstein : « La créativité est le résidu du temps perdu. »

Le problème, c’est que nous vivons à une époque où nous n’avons jamais l’occasion de nous ennuyer. Tous les divertissements dont nous pourrions rêver sont à portée de main, attendant au téléphone dans la poche de notre pantalon.

Je pense que le temps est venu pour nous tous de reconnaître l’ennui comme la délicatesse qu’il est. Voici une citation de l’article de Leslie, « How Boredom is becoming anything but boring » :

« Je pense que l’ennui pourrait faire un retour en arrière « . « Je pense que c’est presque une chose luxueuse, une chose décadente. Se laisser aller à l’ennui, c’est presque comme se faire dorloter. Je vois un ranch d’ennui : « Viens ici et ennuie-toi ! ”

On se voit au ranch !

En attendant, écoutez ce podcast :

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.