Publicités

Paris est sur le point de devenir encore plus belle

Paris est sur le point de devenir encore plus belle

L’environnement de la Tour Eiffel fait l’objet d’une refonte pour les Jeux Olympiques de Paris 2024.

On pourrait penser que le site de la Tour Eiffel est déjà assez majestueux, mais Paris pense qu’elle peut faire beaucoup mieux pour les Jeux olympiques de 2024. La ville est en train de redessiner les alentours de la tour, et les rendus sont beaux.

Le nouveau projet d’aménagement paysager a été créé par Kathryn Gustafson et Mary Bowman, cofondatrices du cabinet londonien Gustafson Porter + Bowman. L’entreprise a remporté le Concours Eiffel de la Ville de Paris avec un plan baptisé OnE I. Il s’étendra sur 133 hectares, avec de nouveaux arbres de part et d’autre de la Seine, reliés par le Pont d’léna.

Aujourd’hui, l’espace qui entoure la Tour Eiffel regorge de routes qui séparent les espaces publics qui s’étendent du Palais de Chaillot et du Trocadéro à la Place Fontenoy, perpendiculaire à la tour.

Le nouveau projet, qui s’achèvera en 2023 pour être prêt pour les Jeux Olympiques de Paris 2024, vise à éliminer ces routes en les enterrant sous terre, à aménager de nouveaux jardins et à modifier ceux existants. Il augmentera également la variété d’arbres dans la région afin d’améliorer sa biodiversité. Même le Pont d’léna verra ses routes goudronnées disparaître complètement pour se transformer en un espace vert piétonnier ponctué de 26 arbres.

 

Le plan prévoit de nouveaux couloirs verts entre le Palais de Chaillot à la place du Trocadéro et l’École Miliatire à la place Joffre. Les jardins existants autour des fontaines de Varsovie seront également agrandis pour le public, et le Trocadéro aura un nouvel amphithéâtre.
Pendant les Jeux, un terrain de beach-volley temporaire sera également installé près de la base de la tour, conformément au plan directeur de conception des Jeux Olympiques établi par les bureaux d’architectes Populous et Egis.

Selon les créateurs de la proposition d’aménagement paysager, les nouveaux jardins sont conçus pour évoquer l’union de deux typologies de paysages historiques : les jardins à la française classiques et ordonnés et les jardins pittoresques du pays, plus sauvages et plus organiques.

L’aménagement paysager devrait être entretenu à long terme par la ville de Paris.

Fastcompany

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :