Publicités

Les habitants des îles norvégiennes veulent éradiquer le temps pendant les mois d’été

Les habitants des îles norvégiennes veulent éradiquer le temps pendant les mois d’été

Les habitants d’une île norvégienne où le soleil ne se couche pas pendant 69 jours de l’année veulent profiter de leur temps libre et avoir des horaires scolaires et de travail plus flexibles pour profiter au maximum de leurs longues journées d’été. Les habitants de l’île de Sommaroey s’efforcent de se débarrasser des heures de bureau traditionnelles et de la « chronométrie conventionnelle «  pendant la période de soleil de minuit qui dure du 18 mai au 26 juillet, a déclaré mercredi Kjell Ove Hveding.

M. Hveding a rencontré ce mois-ci un législateur norvégien pour présenter une pétition signée par des dizaines d’habitants de l’île en faveur de la déclaration d’un « fuseau horaire libre » et pour discuter des obstacles pratiques et juridiques qui s’opposent à ce que l’on ignore fondamentalement ce qui est écrit sur les pendules. « C’est un peu fou, mais en même temps, c’est assez grave, dit-il.

Sommaroey, qui se trouve au nord du cercle polaire arctique, reste sombre de novembre à janvier. L’idée derrière le fuseau horaire libre est qu’il serait plus facile pour les résidents, en particulier les étudiants, les employeurs et les travailleurs, de profiter des précieux mois où le contraire est vrai, en dehors des heures d’ouverture. L’absence d’horloges  » est une excellente solution, mais nous ne deviendrons probablement pas une zone totalement libre de temps, car cela sera trop complexe « , a dit M. Hveding. « Mais nous avons mis l’élément temps à l’ordre du jour, et nous pourrions avoir plus de flexibilité… pour nous adapter à la lumière du jour. »

« L’idée est aussi de se détendre. J’ai vu des gens souffrir de stress parce qu’ils étaient pressés par le temps, dit-il.

Située à l’ouest de Tromsoe, l’île compte 350 habitants. La pêche et le tourisme sont les principales industries. L’année dernière, la Finlande a fait pression en faveur de l’abolition de l’heure d’été de l’Union européenne après qu’une initiative citoyenne eut recueilli plus de 70 000 signatures.

Via le Times

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :