Les 20 plus grandes faillites de l’histoire des États-Unis, infographie

Nous sommes à mi-chemin de l’année 2019 et, depuis le début de l’année, nous avons déjà connu une vague de faillites, principalement de la part d’entreprises du secteur du commerce de détail, dont Gymboree, Charlotte Russe et Payless ShoeSource.

Mais dans l’histoire des faillites, le banqueroute de ces entreprises est pâle par rapport à d’autres entreprises, comme la faillite de Lehman Brothers en 2008, qui, selon le graphique ci-dessous (voir ici pour une image grandeur nature), est la plus grande faillite déclarée de tous les temps :

Selon le graphique, de la société TitleMax, la banque d’investissement Lehman Brothers possédait environ 691 milliards de dollars d’actifs au moment où elle a déposé son bilan, ce qui fait de sa faillite la plus importante de l’histoire américaine. Sa chute est liée à la crise financière de 2008, tout comme la faillite de la banque d’épargne et de crédit Washington Mutual, la deuxième en importance sur la liste.

Il convient de noter que la valeur des actifs de ces sociétés n’a pas été ajustée en fonction de l’inflation, ce qui signifie que la liste est inévitablement dominée par des faillites plus récentes. Seulement 3 des 20 faillites les plus importantes ont eu lieu avant 2000, et neuf de ces faillites ont eu lieu pendant la période turbulente de 2008-2009. Le secteur financier constitue également la moitié des plus grosses faillites de l’histoire des États-Unis, la plus ancienne étant la déclaration de faillite de la Financial Corporation of America en 1988 en raison d’une crise de l’épargne et des prêts dans les années 80.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.