Publicités

Les futurs espaces publics seront-ils conçus par des enfants ?

Les futurs espaces publics seront-ils conçus par des enfants ?

L’architecte vénézuélienne Ana Vargas, diplômée du MIT, a élaboré et mis en œuvre une méthodologie qui fait participer les enfants des quartiers à faible revenu au développement de l’espace public. Nos futurs espaces publics sont-ils conçus par des enfants locaux ?

Dans le monde, 1 personne sur 8 vit dans des taudis. Ces établissements informels sont des villes construites par des personnes, et non par le gouvernement, et se trouvent surtout dans les pays en développement. Les conditions de vie autour des quartiers informels sont évidemment précaires et la création d’espaces publics n’est généralement pas une priorité.

Ana Vargas s’est beaucoup intéressée au manque de services publics dans les bidonvilles. En 2014, elle a développé une méthodologie collaborative, Tracing Public Space, dans le cadre de sa thèse de MIT. Tracing Public Space a créé des espaces ouverts à petite échelle au Chili, en Inde, aux États-Unis et au Venezuela. Ces espaces sont devenus d’une grande valeur et ont permis aux communautés de se prendre en charge tout au long du processus.

Cette boîte à outils soutient la méthodologie qui se compose de trois étapes. Les étapes entrent en jeu lors d’ateliers destinés aux enfants de 11 à 16 ans. La première étape est l’observation, dans laquelle les enfants apprennent à observer leur environnement social et bâti, repérant de nouvelles possibilités d’intervention. La deuxième étape consiste en la conception et la proposition. Les enfants travaillent sur leurs propositions dans différentes équipes et les proposent finalement à la communauté. La proposition gagnante est démocratiquement votée en tant que telle. La dernière étape consiste en la construction, à laquelle participent un plus grand nombre de membres de la communauté.

Tracer l’espace public, c’est apprendre aux enfants à chercher leur propre identité, à observer leur contexte, à y intervenir, à présenter leurs propositions, à voter, dès leur plus jeune âge. Nous semblons être devant une nouvelle génération d’architectes, de citadins, de citoyens conscients et de dirigeants.

Les futurs bidonvilles seront-ils connus pour leur type unique d’espace public et non pour les problèmes sociaux qu’ils connaissent actuellement ? Ou est-ce que tous les espaces publics impliqueront les enfants dans le processus de conception ?

Popupcity

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :