Vous ne lirez pas la politique de confidentialité de Google, mais vous devriez lire cette page NYT pour savoir comment la politique de confidentialité de 4 000 mots de Google est une histoire secrète d’Internet.

« La fin des années 1990 a été une époque plus simple pour Google. L’entreprise naissante n’était qu’un moteur de recherche, et Gmail, Android et YouTube n’étaient que des lueurs dans l’œil de la startup. La première politique de confidentialité de Google reflétait cette simplicité. C’était court et sérieux, un artefact pittoresque d’une époque différente dans la Silicon Valley, lorsque Google a offert 600 mots pour expliquer comment il recueillait et utilisait les renseignements personnels.

1999

Google peut partager des informations sur les utilisateurs avec des annonceurs, partenaires commerciaux, sponsors et autres tiers. Cependant, nous ne parlons de nos utilisateurs que dans leur ensemble, et non en tant qu’individus. Par exemple, nous pouvons divulguer la fréquence à laquelle l’utilisateur moyen de Google visite Google, ou quels autres mots de requête sont le plus souvent utilisés avec le mot de requête « Microsoft ».

Ce paragraphe simple a été retiré de la politique de confidentialité de Google lors de la deuxième itération, trois mois plus tard.

Vingt ans plus tard, la déclaration montre à quel point Google a dérivé depuis ses débuts, a déclaré James Ward, un avocat spécialisé dans le droit de la vie privée et la sécurité des données.

« Réduit à sa forme la plus simple, c’est une déclaration selon laquelle Google n’a pas fait exactement ce que Google fait aujourd’hui en tant que son modèle d’affaires principal », dit-il.

Cette version d’Internet (et de Google) a disparu. Au cours des 20 dernières années, cette même politique de protection de la vie privée a été réécrite en une vaste explication de 4 000 mots des pratiques de l’entreprise en matière de données. » (Comme d’autres plateformes, Google est passé de vouloir vous donner accès au monde entier à vouloir être votre monde entier.)

Et juste pour le plaisir, voici ce que Google collecte de nous :

L’article est vraiment intéressant, je vous le recommande, ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.