Publicités

Votre soin anti-âge pourrait être toxique. Cette marque a trouvé une alternative sûre

Votre soin anti-âge pourrait être toxique. Cette marque a trouvé une alternative sûre

Quels sacrifices que vous êtes prêt à consentir pour une peau d’apparence plus jeune ?

Beautycounter, une entreprise de six ans spécialisée dans le développement de cosmétiques non toxiques, a passé trois ans à trouver une alternative au rétinol, un ingrédient anti-vieillissement clé reconnu pour ses effets nocifs. Dans le laboratoire de R&D interne de la marque, les scientifiques ont essayé de trouver une alternative sûre mais tout aussi efficace au rétinol. Après avoir testé plus de 100 formulations différentes, l’entreprise croit avoir déchiffré le code. Countertime, sa nouvelle gamme de six produits (entre 49 $ et 89 $), repose sur un ingrédient exclusif appelé Complexe rétinatural, qui fait actuellement l’objet d’une marque commerciale.

Pendant des années, l’industrie de la beauté a compté sur les rétinoïdes, une classe de produits chimiques dérivés de la vitamine A, pour ses produits anti-âge et éclaircissants pour la peau. En surface, il semble avoir des propriétés magiques : Elle provoque le renouvellement de la peau, nettoie les pores et augmente la production de collagène, ce qui permet à la peau d’avoir l’air repulpée et jeune.


Malheureusement, l’acide rétinoïque, un type de rétinoïde, a été lié de façon crédible aux risques pour la santé. L’effet négatif le plus évident est l’irritation de la peau. Mais certains risques sont plus morbides. Les National Institutes of Health ont découvert en 2012 que lorsqu’il est combiné à la lumière du soleil, il peut augmenter les risques de cancer. L’EPA Prop 65 de la Californie l’énumère également comme un produit toxique pour le développement, ce qui signifie qu’il pourrait nuire aux bébés à naître dans l’utérus. Bien sûr, dans les deux cas, il a fallu une dose élevée de l’ingrédient pour que les effets négatifs se manifestent.

L’approche de Beautycounter est qu’il ne vaut jamais la peine de prendre un risque lorsqu’il s’agit de toxines, en partie parce que nous en savons si peu sur de nombreux ingrédients utilisés par les marques cosmétiques. La FDA ne réglemente pas les produits de soins personnels, alors c’est un peu comme le Far West dans l’industrie des soins de la peau. Beautycounter fait partie d’un consortium de marques qui font pression sur le gouvernement pour qu’il renforce sa surveillance de l’industrie.

En attendant, Beautycounter propose une ligne anti-âge sans rétinol. Ses ingrédients clés sont le bakuchiol, une plante qui répare la peau comme le rétinol sans effets cancérigènes ou irritants connus, et la rose des Alpes suisse, qui protège la peau des agresseurs environnementaux et renforce sa défense antioxydante. Dans une étude antérieure, les participants ont dit que leur texture de peau était plus lisse tandis que les ridules et les rides semblaient s’estomper.

Et la ligne était très attendue : Un porte-parole a déclaré que lorsque le produit a été lancé la semaine dernière, l’entreprise a connu la journée de vente la plus importante de son histoire.

Voici leur géniale Never List™ :


  • Chlorure de benzalkonium : désinfectant utilisé comme agent de conservation et surfactant, associé à de graves irritations et allergies cutanées, oculaires et respiratoires. Présent dans : écran solaire, hydratant.
  • Butylatedhydroxy Anisole and Butylated Hydroxytoluene : antioxydants synthétiques employés pour prolonger la durée de conservation. Ce sont probablement des perturbateurs hormonaux cancérigènes et ils peuvent même endommager le foie. Présent dans : rouge à lèvres, hydratant, crème pour le change et autres produits cosmétiques.
  • Teintures pour cheveux à base de goudron de houille et autres ingrédients à base de goudron de houille : sous-produit du traitement du charbon connu comme cancérigène. Il est employé comme colorant et agent antipelliculaire. Présent dans : teinture pour cheveux, shampooing.
  • Acide éthyldiamitétracétique (EDTA) : agent chélatant (liant) ajouté aux produits cosmétiques pour renforcer leur stabilité. Susceptible d’être toxique pour les organes. Présent dans : teinture pour cheveux, hydratant.
  • Éthanolamines (MEA/DEA/TEA) : surfactants et ajusteurs de pH associés à des allergies, une toxicité cutanée, une perturbation hormonale et un développement fœtal inhibé. Présent dans : teinture pour cheveux, mascara, fond de teint, parfum, écran solaire, solvant de nettoyage à sec, peinture, produits pharmaceutiques.
  • Formaldéhyde : employé comme agent de conservation dans les produits cosmétiques. Substance cancérigène connue également comme étant liée à l’asthme, la neurotoxicité et la toxicité développementale. Présent lorsque quaternium-15, DMDM hydantoïne, imidazolidinylurée, diazolidinylurée, sodium hydroxyméthylglycinate, 2-bromo-2-nitropropane-1,3 diol (Bronopol) et d’autres agents de conservation figurent sur la liste des ingrédients. Présent dans : shampooing, nettoyant pour le corps, bain moussant.
  • Hydroquinone : produit chimique éclaircissant la peau qui inhibe la production de mélanine et associé au cancer, à la toxicité pour certains organes et à l’irritation de la peau. Présent dans : crèmes éclaircissantes pour la peau.
  • Méthylisothiazolinone et méthylchloroisothiazolinone :agents de conservation chimiques figurant parmi les irritants, sensibilisateurs et causes d’allergies de contact les plus courants. Présent dans : shampooing, revitalisant, nettoyant pour le corps.
  • Oxybenzone : agent de protection solaire et absorbateur de lumière ultraviolette lié à l’irritation, la sensibilisation et aux allergies, et perturbateur hormonal possible. Présent dans : écran solaire et hydratant.
  • Parabènes (méthyl-, isobutyl-, propyl- et autres) : catégorie d’agents de conservation employés couramment pour empêcher la croissance de bactéries et de moisissure. Les parabènes sont des perturbateurs endocriniens (ou hormonaux) qui peuvent modifier d’importants mécanismes hormonaux de notre corps. Présent dans : shampooing, nettoyant pour le visage, nettoyant pour le corps, lotion corporelle, fond de teint.
  • Phtalates (DBP, DEHP, DEP et autres) : catégorie de produits chimiques plastifiants employés pour fabriquer des produits plus souples ou pour faire tenir les parfums à la peau. Les phtalates perturbent le système endocrinien et pourraient causer des anomalies congénitales. Présent dans : parfum synthétique, vernis à ongles, fixatif à cheveux et matières plastiques.
  • Polyéthylène glycol (composés PEG) : les PEG sont très employés dans les produits cosmétiques comme épaississants, solvants, adoucissants et vecteurs d’hydratation. Selon les procédés de fabrication, les PEG pourraient être contaminés et contenir un taux mesurable d’oxyde d’éthylène et de 1,4-dioxane, tous deux cancérigènes. Présent dans : crème, écran solaire, shampooing.
  • Palmitate de rétinol et rétinol (vitamine A) : nutriment susceptible d’endommager l’ADN et d’accélérer la croissance des tumeurs de la peau lorsqu’il est utilisé localement. Présent dans : hydratant, soins pour la peau antivieillissement.
  • Laurylsulphate de sodium et lauryléthersulfate de sodium (SLS et SLES) : le SLS et le SLES sont des surfactants pouvant provoquer une irritation de la peau ou des allergies. Le SLES est souvent contaminé avec du 1,4-dioxane, un sous-produit d’un processus pétrochimique appelé éthoxylation, employé pour traiter d’autres produits chimiques pour les rendre moins agressifs. Présent dans : shampooing, nettoyant pour le corps, bain moussant.
  • Saveur ou parfum synthétique : agent de parfum ou de saveur artificiel susceptible de contenir toute association de plus de 3000 ingrédients chimiques, y compris des perturbateurs hormonaux et allergènes. Les formules de parfum sont protégées en vertu de la classification de la loi fédérale sur les secrets commerciaux et peuvent donc rester secrètes. Présent dans : tous les types de produits cosmétiques.
  • Toluène : solvant pétrochimique volatil toxique pour le système immunitaire et qui peut causer des anomalies congénitales. Présent dans : vernis à ongles.
  • Triclosan et triclocarban : pesticides antimicrobiens toxiques pour l’environnement aquatique; également susceptibles d’affecter les systèmes reproducteurs humains. Présent dans : savon liquide, pain de savon, dentifrice.

Via Fastcompany

 

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :