Publicités

Les chercheurs confirment que vos selfies sont perçus plus négativement que vous ne l’imaginez au moment au moment où vous vous prenez

Les chercheurs confirment que vos selfies sont perçus plus négativement que vous ne l’imaginez au moment au moment où vous vous prenez

« La prudence s’impose : les gens pensent que vos raisons sont peut être différentes de ce qu’elles sont réellement « , dit Chris Barry, professeur de psychologie à l’Université de l’État de Washington.

L’égocentrisme… le selfie, est le portrait d’une génération. C’est pourquoi Snapchat s’ouvre automatiquement pour vous montrer votre propre visage. Et c’est pourquoi tous les smartphones sur le marché ont un appareil photo frontal.

(La bonne nouvelle pour moi, c’est qu’on me dit que je suis nulle en selfie… et pour être honnête, je déteste en faire.)

Mais de nouvelles recherches publiées dans le Journal of Research in Personality, dirigées par l’Université de l’État de Washington, pourraient vous faire réfléchir avant de vous lancer dans le prochain selfie si vous êtes adepte. L’étude a révélé que les personnes qui prenaient des selfies étaient perçues par les étrangers comme étant moins aimables, plus solitaires et même ayant moins d’estime de soi que celles qui n’en font pas. Pendant ce temps, les gens qui affichaient plus de  » posts  » (de photos d’eux-mêmes prises par d’autres personnes) étaient perçus comme ayant plus de succès, étant plus aimables, plus fiables, et peut-être, plus important encore : représentant LE bon ami (ou la bonne copine).

« Cela fait un certain temps que je n’ai pas fait l’analyse des données, mais c’était tellement différent que j’ai pensé que j’avais fait quelque chose de mal, juste pour être honnête à ce sujet « , dit le professeur de psychologie Chris Barry, qui a dirigé l’étude. « Je pensais que ça ne pouvait pas être vrai. Mais ça l’est. »

Dans la recherche, l’équipe de Barry a commencé par essayer de trouver une corrélation entre les personnes qui prennent des selfies et des traits du narcissisme. Après tout, beaucoup de gens qui prennent des selfies sont supposés le faire par amour d’eux-mêmes – et une certaine science a établi ce lien. Mais lorsqu’on examine les profils psychologiques de 30 étudiants qui ont utilisé Instagram pour poster leur selfie,  » Nous n’avons rien trouvé « , dit Barry. « Les gens postent pour beaucoup de raisons. Ce n’est pas nécessairement une fenêtre sur la personnalité de quelqu’un. »

Cependant, les chercheurs ont supposé que les photos peuvent être perçues comme une fenêtre sur la personnalité d’une personne. L’équipe a donc chargé plus d’une centaine d’étudiants d’évaluer les flux de 30 autres étudiants sur Instagram selon toutes sortes de critères, comme l’estime de soi et l’égocentrisme. Et c’est là que les chercheurs ont trouvé quelque chose. Les gens qui avaient plus de selfies dans leurs flux étaient considérés comme plus « sombres » à tous points de vue selon tous les critères mesurés, moins confiants, moins ouverts à l’aventure, que ceux qui affichaient plus de poses avec des photos prises par d’autres. D’ailleurs, les  posts de photos de soi prises par d’autres reflétaient davantage des personnes perçues comme sympathiques et accomplies que les addicts du selfie.

Barry souligne qu’il est possible que si vous affichez plus de selfies, vous affichez moins d’autres choses, comme de la nourriture ou des paysages, qui pourraient exprimer plus d’intérêts ou d’ouverture d’esprit aux passe-temps et aux nouvelles expériences. En d’autres termes, il se peut que vous soyez trop focus sur vous-mêmes et avare pour partager vos domaines de prédilection et donner à votre « public » une image complète de votre personnalité. Il spécule également que la technologie et les médias sociaux sont en contradiction avec nos attentes biologiques de ce à quoi les gens ressemblent. « Une théorie est que prendre la pause est peut-être perçu comme étant plus naturel. Si nous connaissions cette personne dans la vraie vie, c’est ainsi que nous la percevrions « , dit Barry. « L’égoïsme n’est pas naturel… il est juste un peu « commercial », dit-il en riant.

Même encore, Barry admet que le contexte est tout, et cette étude a spécifiquement isolé des images, vues par des étrangers, sans légendes. Il est possible que vos amis réagissent à vos selfies différemment d’un étranger et que nous tolérions ou même que nous aimions les selfies des célébrités et des influenceurs parce que nos attentes envers ce type de personne sont différentes.

En vrai, Barry ne conseille pas au public de s’abstenir complètement d’utiliser des selfies, mais il suggère de « faire une pause » avant d’en poster un. Ou peut-être que vous devriez faire en sorte que votre ami prenne un portrait de vous à la place (même si cela ne baisse pas le côté narcissisque). « La prudence s’impose : ce que les gens pensent de vous est peut être différent de ce que vous voulez réellement qu’ils pensent « , dit Barry. En effet, les selfies peuvent être perçus comme arrogants, mais sur les médias sociaux comme dans la vie réelle, tout le monde veut simplement être aimé…. et parfois un selfie est simplement l’expression de la joie d’être quelque part ou l’envie de faire rire ou réagir ceux qui vous scrutent…

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :