Publicités

Selon une étude, les usines à gaz seront sapées par le vent et le soleil d’ici 2035

Selon une étude, les usines à gaz seront sapées par le vent et le soleil d’ici 2035

Les centrales au gaz naturel, qui ont sapé l’économie du charbon, sont sur le point d’être sous-exploitées par les énergies renouvelables et les grandes batteries, selon une étude.

D’ici 2035, il sera plus coûteux d’exploiter 90 % des centrales à gaz proposées aux États-Unis que de construire de nouveaux parcs éoliens et solaires équipés de systèmes de stockage, selon le rapport publié lundi par le Rocky Mountain Institute. Il se produira si rapidement que les usines à gaz actuellement sur les planches à dessin deviendront non rentables avant que leurs propriétaires n’aient fini de les payer, selon l’étude.

Aujourd’hui, cette part est passée à 35 %, car la fracturation hydraulique a rendu le gaz naturel bon marché et abondant, forçant des dizaines de centrales au charbon à fermer leurs portes à l’échelle nationale.

C’est un problème, car les centrales proposées sont fondées sur l’idée qu’elles demeureront économiquement viables pendant toute la durée de vie de l’installation de production, ou du moins jusqu’à ce que la propriété les rembourse.

Pour en savoir plus, lisez l’article de Bloomberg

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :