Facebook achète une startup qui fabrique un bracelet pour contrôler les ordinateurs avec la pensée

CTRL-labs travaille sur une « plate-forme d’interface neuronale non invasive » qui permet de contrôler les machines à l’aide d’un bracelet.

Les nouvelles : Facebook a accepté d’acheter CTRL-labs, une startup basée à New York qui travaille sur des méthodes permettant aux gens de communiquer avec des ordinateurs en utilisant les signaux du cerveau. Selon CNBC, l’opération vaut environ un milliard de dollars.

La compagnie : CTRL-labs a été lancé il y a quatre ans. Il n’y a pas beaucoup d’informations publiques sur sa technologie et ses recherches, mais il prétend avoir fabriqué un bracelet qui peut transformer les signaux envoyés de votre moelle épinière à votre poignet en entrée pour un ordinateur. Reste à voir si elle fonctionne bien. Les interfaces cerveau-ordinateur du genre de celles utilisées par les personnes paralysées nécessitent généralement beaucoup de formation pour fonctionner efficacement, et même là, elles sont lentes et sujettes aux erreurs. Le Neuralink d’Elon Musk essaie quelque chose de similaire, mais son interface est en fait adaptée à l’intérieur du cerveau de l’utilisateur.

Quoi ? Ça peut paraître étrange pour une entreprise de médias sociaux, mais en fait, c’est très logique. En juillet, Facebook a révélé qu’il finançait de nombreuses recherches universitaires sur les volontaires humains. Il s’agit de développer des « décodeurs de parole » qui permettent de comprendre ce que les gens veulent dire en analysant les signaux de leur cerveau. Reste à savoir si le grand public sera à l’aise avec la lecture des esprits sur Facebook.

Via MIT TechReview

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.