Le nouveau millennial est un banlieusard, pas un citadin

Alors que les millennials quittent les grandes villes, ils s’installent dans les banlieues. Ces avant-postes pourraient devenir des épicentres culturels dans les derniers endroits auxquels on s’attendrait.

Les millennials s’éloignent des villes, rapporte le WSJ, mais ils ne s’éloignent pas trop.

La baisse de la qualité des écoles urbaines et le coût élevé de la vie forcent des millennials à quitter les zones urbaines denses pour les villes satellites. Ces banlieues avoisinantes offrent les mêmes commodités et plus d’espace à des coûts beaucoup moins élevés.

Des villes comme Frisco, TX (près de Dallas), Apex, NC (près de Raleigh) et Scottdale, GA (près d’Atlanta) ont connu une augmentation du nombre de résidents au cours des dernières années. Ces communautés sont confortablement éloignées, mais pas isolées des grandes villes qui les ont engendrées.

Bien que les millennials ne se marient pas et ne fondent pas une famille aussi tôt ou aussi souvent que les générations précédentes, le rêve américain est toujours bien vivant. Même s’ils ne voudraient probablement pas l’admettre, leur trajectoire est similaire à celle de leurs parents ; seulement avec des caméras Ring au lieu de palissades blanches.

NYC pour plus tard
En 2018, la population de New York a diminué pour la première fois en plus d’une décennie. Comme la plupart des tendances, ce qui se passe d’abord à New York se répand rapidement partout ailleurs.

Voilà à quoi ça ressemble :

38 000 millennials ont quitté New York en 2018.
27 000 millennials ont quitté les villes de plus de 500 000 habitants en 2018.
En 2017, 54 000 millennials ont quitté les villes de plus de 500 000 habitants.
La croissance des grandes villes a diminué de 40 % au cours des cinq dernières années.
Le déclin ne montre aucun signe de ralentissement, laissant dans son sillage un nombre écœurant d’essais « Quitter New York ».

Et il se passe la même chose pour nous en banlieues ou plutôt, à l’échelle, la province.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.