La peau artificielle donnerait une rétroaction haptique et pourrait vous faire « sentir » en RV

Nous nous sommes habitués à ce que la rétroaction haptique fasse partie de nos interactions avec nos smartphones et autres appareils. Notre sens du toucher est une grande partie de la façon dont nous interagissons avec notre environnement, et de petits apports peuvent transmettre beaucoup d’informations. Cependant, comme toute personne qui a essayé les outils de RV à rétroaction haptique peut en témoigner, il est essentiel d’apporter un sens du toucher dans les interactions pour qu’ils se donne le sentiment d’immersion.

Aujourd’hui, les chercheurs de l’Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) ont mis au point une peau artificielle flexible qui peut fournir un feedback haptique et peut être utilisée pour tout, de la RV à la réhabilitation médicale. La peau est faite de silicone et d’électrodes, et elle peut se conformer à des formes telles que s’enrouler autour du bout d’un doigt ou d’un poignet pour fournir un feedback sous forme de pression ou de vibration.

La peau est dotée de capteurs intégrés qui peuvent détecter les déformations afin que le retour d’information puisse être ajusté en fonction des mouvements, ce qui le rend plus utilisable et donne un effet plus réaliste. « C’est la première fois que nous développons une peau artificielle entièrement douce où les capteurs et les actionneurs sont intégrés « , a déclaré Harshal Sonar, chercheur à l’EPFL et auteur principal de l’étude, dans un communiqué. « Cela nous donne un contrôle en boucle fermée, ce qui signifie que nous pouvons moduler avec précision et fiabilité la stimulation vibratoire ressentie par l’utilisateur. C’est idéal pour les applications portables, par exemple pour tester la proprioception d’un patient dans des applications médicales. »

La peau artificielle est extensible et flexible et peut être étirée jusqu’à quatre fois sa longueur initiale. Cela signifie qu’il doit être capable de résister aux rigueurs des mouvements quotidiens, afin de devenir un outil pour les patients qui ont perdu le sens du toucher. Il pourrait également être utilisé pour créer des expériences de RV très immersives.

« La prochaine étape consistera à mettre au point un prototype entièrement portable pour des applications en réadaptation et en réalité virtuelle et augmentée « , a déclaré Sonar. « Le prototype sera également testé dans des études neuroscientifiques, où il pourra être utilisé pour stimuler le corps humain pendant que les chercheurs étudient l’activité dynamique du cerveau dans des expériences de résonance magnétique.

La recherche est publiée dans la revue Soft Robotics.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.