Publicités

La croissance doit cesser. Les économistes ne semblent pas se rendre compte de ça

La croissance doit cesser. Les économistes ne semblent pas se rendre compte de ça

Le scientifique et auteur de son dernier livre, Growth: From Microorganisms to Megacities, Vaclav Smil fait une analyse épique et multidisciplinaire de la croissance – et explique pourquoi l’expansion sans fin de l’humanité doit cesser.

Bill Gates est toujours super enthousiasmé par les livres de Smil, comment prendra-t-il celui-ci, considérant que le point principal est « que la croissance doit prendre fin« . Rien de super nouveau là-dedans, intéressant à cause de qui l’écoute, de la façon dont il conçoit les choses et de l’accent qu’il met sur le fait de ne pas parler en termes globaux, mais dans des besoins et des solutions variant selon les pays. Aussi, mentionné dans l’une des questions : « insultes anthropiques aux écosystèmes. »

Mais je voulais réunir tout cela sous un même toit pour que les gens puissent voir comment ces choses sont inévitablement liées et comment tout cela partage une même clarté cristalline : cette croissance doit prendre fin. […]

Les économistes vous diront que nous pouvons dissocier la croissance de la consommation matérielle, mais c’est un non-sens total. Les options sont très claires d’après les données historiques. Si vous ne parvenez pas à décliner, alors vous y succombez et vous n’êtes plus là. Le meilleur espoir est que vous trouviez un moyen de le gérer. […]

Nous pourrions réduire de moitié notre consommation d’énergie et de matières premières, ce qui nous ramènerait au niveau des années 1960. On pourrait réduire nos effectifs sans rien perdre d’important. … Il ne leur arrivera pas grand-chose dans leur vie. Les gens ne se rendent pas compte à quel point le système est bancal. […]

C’est le genre d’espèce que nous sommes : nous sommes stupides, nous sommes négligents, nous sommes en retard. Mais d’un autre côté, nous sommes adaptables, nous sommes intelligents et même lorsque les choses s’écroulent, nous essayons de les recoudre. Mais le plus difficile est de calculer l’effet net. On est en haut ou en bas ? Malgré toutes les analyses, nous ne le savons pas. […]

Growth: From Microorganisms to Megacities

Via The Guardian

Publicités

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

%d blogueurs aiment cette page :