Ces cartes colorées révèlent la logique cachée des noms de rues de votre ville

L’urbanisme exige une pensée agile ; après tout, les villes sont une danse merveilleusement (ou parfois désordonnée) chorégraphiée entre politique et design. L’enthousiasme que suscite la visite d’une nouvelle ville peut être attribué en partie au fait que les villes ont tendance à avoir autant de similitudes qu’elles en ont de différences. Il existe un gabarit, mais les concepteurs sont libres de le rendre aussi élastique qu’ils le souhaitent, selon les besoins des citoyens.

Erin Davis, une artiste et cartographe de Portland, en Oregon, visualise les centres urbains à partir des données sur les noms de rues depuis des mois. Sa série la plus récente, qui cartographie les villes en fonction de leurs suffixes – comme Ave. versus Drive – est une nouvelle façon fascinante de comprendre comment les villes évoluent dans le temps. Comme Davis l’écrit sur son blog :

En circulant dans votre ville, vous connaissez probablement un peu les avenues et les boulevards, les rues et les routes, et ainsi de suite. Ici, à Portland, du moins, je sais que les avenues s’étendent du nord au sud et les rues de l’est à l’ouest. Cependant, il est difficile d’avoir une vue d’ensemble de la façon dont toutes ces désignations routières se rejoignent. En les coloriant, nous pouvons soudainement voir une nouvelle et étonnante vision de ce que nous tenons pour acquis.

Grâce à sa clé, qui organise les routes en couleurs, ses cartes vibrantes offrent une vue d’ensemble des différents réseaux urbains, de Paris à Houston en passant par Auckland en Australie. Il est possible de voir les idiosyncrasies et les histoires des villes dans ses cartes : San Fransisco est clairement striée entre son centre-ville de rues et ses quartiers est de boulevards, par exemple, tandis que Chicago est dominée par des ruelles sans nom.

Cliquez ici pour explorer les cartes de Davis, surnommées « La belle logique cachée des villes« .

Via FastCompany

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.