La Commission française choisit Sylvie Goulard, rejetée par le Parlement européen

Les eurodéputés rejettent la candidature d’Ursula von der Leyen à un emploi renforcé dans le marché intérieur.

Les membres du Parlement européen ont rejeté jeudi la candidature de Sylvie Goulard au poste de commissaire européen, portant un coup dur au président français Emmanuel Macron et à Ursula von der Leyen, nouvelle présidente de la Commission.

Les commissions du marché intérieur et de l’industrie du Parlement européen ont voté à bulletin secret contre la nomination de M. Goulard pour prendre en charge un portefeuille de marché intérieur renforcé, couvrant la politique industrielle, la défense et la technologie.

Quatre-vingt-deux (82) membres de la commission ont voté contre Goulard, 29 ont voté pour et un s’est abstenu, selon plusieurs députés et fonctionnaires du Parlement.

Mme Goulard, ancienne eurodéputée libérale, avait été interrogée lors de deux auditions de confirmation concernant des allégations selon lesquelles elle aurait fait appel à un assistant du Parlement européen pour son travail politique intérieur, son travail pour un think tank américain et la taille de son portefeuille.

Une grande partie des critiques à l’encontre de M. Goulard était dirigée par le Parti populaire européen (PPE), et certains députés européens soupçonnent que le bloc de centre-droit voulait se venger de M. Macron après avoir torpillé la campagne de Manfred Weber, le chef du groupe PPE, à la présidence de la Commission.

Ces soupçons seront alimentés par un tweet du groupe PPE à propos d’un avis de la commission juridique du Parlement sur cette affaire. Sur le fond de l’image, on pouvait lire : « Les gars, on va la tuer lors du vote, mais ne le dites pas. » Le tweet a depuis été supprimé.

Toutefois, d’autres députés ont déclaré que les questions de fond ont joué un rôle important dans la décision.

« Ce n’est pas seulement un jeu politique, il y a eu des questions sérieuses sur son intégrité, des questions sérieuses sur son portefeuille », a déclaré Christel Schaldemose, coordinatrice de la commission du marché intérieur pour le groupe socialiste et démocrate de centre-gauche.

« Je ne sais pas ce qui va se passer maintenant, Macron devra trouver une nouvelle personne, mais en même temps, il serait sage qu’Ursula von der Leyen considère l’ensemble du portefeuille, car cela a fait – et c’est juste – partie de la discussion « , a dit Mme Schaldemose.

Dans une brève réaction, Goulard a tweeté qu’elle « a pris note de la décision du Parlement européen, dans le respect de la démocratie ». Elle remercie Macron et von der Leyen, ainsi que les députés européens qui ont voté pour elle.

Un député du même groupe libéral-centriste que Goulard a qualifié la défaite d' »humiliation » pour Macron.

Marcel Kolaja, eurodéputé tchèque du groupe des Verts, a déclaré que la deuxième audition de confirmation, jeudi, avait été  » une bonne occasion de clarifier beaucoup de choses, sur la politique et aussi les aspects éthiques  » de la candidature de Goulard.

Mais, a-t-il dit, « les députés européens n’étaient pas satisfaits des réponses, en particulier sur le plan éthique ». M. Goulard  » n’a pas été en mesure, par exemple, de préciser quelle était la valeur ajoutée de 10 000 euros par mois « , a ajouté M. Kolaja, faisant référence au montant que l‘Institut Berggruen, un think tank basé aux États-Unis, lui aurait versé.

Le rejet de M. Goulard, qui était soutenu par le groupe libéral-centriste Renew Europe, signifie qu’un candidat soutenu par chacun des trois plus grands blocs politiques du Parlement n’a pas obtenu de confirmation. La Roumaine Rovana Plumb, soutenue par les socialistes et démocrates, et le Hongrois László Trócsányi, soutenu par le PPE, ont été rejetés par la commission juridique du Parlement.

« Je regrette que Sylvie Goulard n’ait pas été confirmée. Cela montre que le mérite ne triomphe pas toujours de la politique », a déclaré Dita Charanzová, vice-présidente du Parlement et coordinatrice pour Renew Europe à la commission du marché intérieur.

Via Politico

Je vous recommande également l’article du Monde à ce sujet

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.